Le service de correction en ligne de la déclaration 2021, qui porte sur les revenus 2020, est ouvert jusqu'au 15 décembre, 23h59. Le temps presse s'y vous voulez réparer une bévue.

Tic-tac... L'heure tourne si vous souhaitez corriger votre déclaration de revenus 2020. Si vous vous êtes rendu compte d'une erreur, avec à la clé un impôt sur le revenu trop faible ou trop élevé en 2021, vous pouvez effectuer une modification jusqu'au mercredi 15 décembre, 23h59. Le tout sans pénalité - mais avec d'éventuels intérêts de retard (à taux réduit, à 0,1% par mois) - tant que vous corrigez cette omission spontanément, sans attendre un rappel à l'ordre du fisc. Ne pas corriger par vous-même vous expose en revanche à des pénalités plus lourdes.

« Le service de correction de la déclaration de revenus en ligne permet la correction de toutes les rubriques de la déclaration en ligne », sauf des informations personnelles comme l'état civil, l'adresse ou la situation de famille (mariage, divorce, rupture de Pacs, décès), qui doivent être directement signalés au fisc, par exemple via la messagerie personnalisée sur votre espace personnel sur le site des impôts.

Un second avis d'imposition

L'outil de correction de la déclaration de revenus est ouvert depuis le 4 août dernier. A l'issue de la procédure, un email de confirmation vous sera adressé pour accuser réception de cette déclaration corrective.

Vous faites partie des contribuables ayant déclaré leurs revenus sur format papier ? Vous devez déposer une nouvelle déclaration papier (« Déclaration rectificative - Annule et remplace ») : certes, le délai du 15 décembre ne concerne que l'outil de correction en ligne mais dépêchez-vous tout de même d'envoyer votre correctif afin d'éviter des pénalités et pour limiter d'éventuels intérêts de retard.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Que vous corrigiez en ligne ou sur papier, le résultat est le même : votre déclaration rectificative donne lieu à une taxation corrective. Vous recevrez donc un second avis d'impôt que la DGFiP éditera suite à votre déclaration rectificative. Ainsi vous saurez si vous devez payer plus ou, au contraire, récupérer tout ou partie des sommes versées préalablement.

Mensualisation des impôts locaux

Le 15 décembre est décidément une date majeure sur le front des impôts. Premièrement, il s'agit de la date limite pour mettre en place la mensualisation d'impôts comme la taxe foncière ou la redevance télé.

Deuxièmement, si vous payez encore la taxe d'habitation et que vous avec déjà opté pour la mensualisation, il faut agir avant le 15 décembre (donc d'ici ce mardi soir) pour réclamer une baisse de la mensualité dès janvier 2022. En effet, l'échéancier 2022 se calcule sur le montant payé en 2021. Vous pouvez donc demander dès à présent de « moduler vos prélèvements mensuels ». Pas de panique : si vous ratez le coche, une demande de modulation fin décembre sera prise en compte mais uniquement à partir de la mensualité de février.

Impôts : les 7 dates limites à ne pas louper avant la fin 2021