Plan du site Rechercher

Les petits paiements entre amis débarquent sur Facebook

  • Par
  • ,
Paiements dans Facebook Messenger

Facebook, le réseau social aux 1,4 milliard d'utilisateurs, va intégrer prochainement une fonction de micro-paiement entre particuliers dans son application de messagerie, Messenger. Une fonction réservée pour l'instant aux Etats-Unis.

Rembourser un collègue qui vous a avancé un resto ; payer sa part des frais d’essence après un week-end entre amis ; gratifier un contact de quelques centimes après une bonne blague : voici quelques usages possibles du transfert d’argent entre amis (ou paiement PtoP) depuis une messagerie ou un réseau social. Une fonctionnalité en devenir semble-t-il : après Snapchat en novembre, c’est au tour du géant Facebook de l’intégrer prochainement dans Messenger, son application de messagerie.

Par rapport au virement bancaire classique ou au chèque, le service (gratuit mais réservé aux majeurs) brille par sa rapidité et sa simplicité. En amont, l’utilisateur n’a qu’à fournir les coordonnées de sa carte Visa ou MasterCard. Pour initier le paiement, il suffit ensuite de choisir le destinataire dans sa liste de contacts, de cliquer sur l’icône « $ » incluse dans l’interface de Messenger, puis d’indiquer le montant. En option, l’utilisateur peut choisir de protéger la transaction par un code PIN ou d’utiliser, s’il possède un iPhone, le capteur d’empreintes digitales Touch ID. Le service pourra être utilisé dans les déclinaisons iOs et Android de Messenger, mais aussi dans les navigateurs internet classiques.

Dans le communiqué annonçant la sortie du service, Facebook insiste sur sa sécurité. Les données échangées avec l’utilisateur, y compris les coordonnées de carte, seront cryptées. Le réseau social utilisera également des dispositifs de détection de la fraude, déjà mis en œuvre pour protéger l’accès aux comptes des usagers.

Cette nouvelle fonction va être lancée progressivement au cours des prochains mois, et seulement aux Etats-Unis dans un premier temps. En attendant, le paiement PtoP n’est pas totalement absent de l’Hexagone. S-money, une start-up appartenant au groupe bancaire BPCE, a ainsi lancé en octobre dernier un service permettant d’initier des paiements sur le réseau social concurrent de Facebook, Twitter. Une autre jeune pousse, Pumpkin, propose également un service de micro-paiement sur mobile, reprenant les codes des applications de messagerie.

Partager cet article :

© cbanque.com / VM / Mars 2015

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox