Auriez-vous des deniers qui vous appartiennent dans le jackpot de plus de 5 milliards d'euros d'épargne retraite laissé à l'abandon ? Depuis début juillet, un outil vous aide à identifier des contrats d'épargne retraite qui porteraient votre nom.

« Il peut arriver d'oublier qu'on a ouvert un produit ! » Daniel Labaronne, député LREM réélu aux dernières élections législatives, est celui qui est à l'origine de ce nouveau dispositif de recherche de vieux produits d'épargne retraite. Cette nouveauté vient de sa proposition de loi, sur laquelle l'Assemblée nationale a planché en 2020. Le député ciblait de vieux contrats d'épargne retraite, souscrits à titre individuel, mais aussi et surtout « des contrats souscrits par des entreprises pour leurs salariés, sans les en informer précisément », expliquait-il en juin 2020 à MoneyVox : « Des contrats collectifs obligatoires notamment, comme les plans d'épargne pour la retraite collectif (Perco) ».

Dans son rapport 2018, le gendarme de la banque et de l'assurance, l'ACPR, estimait à 10,6 milliards d'euros les montants amassés sur les contrats de « retraite supplémentaire » passés les 62 ans du titulaire. Logique, les nouveaux retraités ne cassent pas immédiatement leur épargne... Certes. Mais, aux 65 ans des titulaires, ce pactole reste de 5,5 milliards d'euros ! C'est pour lutter contre ce phénomène d'épargne « oubliée » qu'a été adoptée la « loi Labaronne ».

La loi Labaronne - devenue loi « relative à la déshérence des contrats de retraite supplémentaire » - a été adoptée le 26 février 2021. Pour lutter contre l'épargne retraite en déshérence, elle prévoit notamment de rassembler en un seul et même endroit la recherche de contrats oubliés. Ce référencement des contrats non réclamés passe donc désormais par le portail Info-retraite.fr, auquel vous pouvez vous connecter à l'aide de FranceConnect, donc avec vos identifiants impots.gouv.fr ou Ameli. Depuis ce mardi 5 juillet, est apparu une nouvelle rubrique, « Mon épargne retraite ». Idem depuis mercredi 6 juillet sur l'appli « Mon compte retraite ».

La nouvelle rubrique « Mon épargne retraite »

Info-retraite
Capture d'écran - Info-retraite.fr

Si vous n'avez aucun contrat d'épargne retraite référencé à votre nom, apparaît cet encadré avec un bouton « voir mes contrats » en grisé. L'Union retraite, qui gère ce service avec la Caisse des dépôts et Agirc-Arrco, en collectant les informations auprès des divers organismes de gestion, prévient qu'en l'absence de contrats « il est possible que l'information ne nous ait pas encore été transmise ou qu'une erreur soit survenue » : « Vous pouvez revenir vérifier plus tard sur ce service ou contacter l'organisme de gestion de retraite supplémentaire (assureur, société de prévoyance, établissement bancaire...) auprès desquels vous pensez avoir enregistré des droits. »

Si vous avez un placement d'épargne retraite supplémentaire à votre nom, vous pouvez donc cliquer sur « Voir mes contrats ». Vous pouvez alors consulter la liste des produits disponibles, plans individuels ou collectifs. L'Union retraite met alors en évidence les coordonnées des organismes de gestion concernés, afin de réclamer votre dû.

« Le produit d'épargne retraite qui s'affiche signifie que l'assuré, ou peut-être l'un de ses employeurs, a cotisé auprès d'un organisme privé pour bénéficier d'une retraite supplémentaire. Seuls les contrats non soldés [non réclamés, NDLR] sont affichés », explique l'Union retraite dans un communiqué.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Combien gagnerez-vous à la retraite ? Un simulateur sur le même site

Votre espace « compte retraite » du site Info-retraite.fr vous permet d'ailleurs, au passage, de faire le point sur vos droits à la retraite, en anticipant la pension de base et la retraite complémentaire que vous pourriez toucher votre âge de départ.

Retraite : combien gagnerez-vous à 62, 65 ou 67 ans ?