Inflexible sur les bornes d'âge (62 et 67 ans), le ministre du Travail, Eric Woerth a déclaré jeudi soir à France 2 que le gouvernement allait "continuer à réfléchir", en lien "avec la majorité sénatoriale", à la question de la retraite des femmes.

« La réforme sera votée et appliquée car sinon on ne paiera plus les retraites des Français », a-t-il dit, insistant sur son « équilibre général ».

France 2 a diffusé un message de la députée UMP Chantal Brunel : « Monsieur le ministre vous avez raison de dire que c'est l'inégalité salariale qui explique la faible retraite des femmes. Pourriez-vous maintenir l'âge du taux plein à 65 ans pour ces mères de famille qui, à travers leur enfants, participent au financement de la retraite par répartition ? ». Pressé de répondre, M. Woerth a déclaré: « Je ne peux pas répondre par oui ou non à cette question. Nous avons entendu ce message, nous allons continuer à y réfléchir, nous allons le faire avec la majorité sénatoriale mais à partir de justes données », a-t-il

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Interrogé par LCI sur d'éventuelles ouvertures du gouvernement, le secrétaire d'Etat à l'Emploi, Laurent Wauquiez, a estimé d'une part que « ce n'était pas le sujet du soir » tout en évoquant « le jeu des amendements et du dialogue avec les parlementaires ». « C'est dans cette enceinte (le Sénat, ndlr) que la progression de la réforme des retraites se fera », a-t-il dit.