L'Assemblée nationale a voté vendredi, à main levée, le relèvement de 60 à 62 ans, à l'horizon 2018, de l'âge légal de départ en retraite, mesure-phare du projet de loi sur la réforme des retraites.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

La réforme du gouvernement, soutenue par l'UMP et le Nouveau Centre mais combattue par la gauche et les syndicats, vise à porter l'âge légal de départ en retraite à 62 ans en 2018, en l'augmentant chaque année de quatre mois à partir de la génération 1951. L'exécutif a toujours exclu catégoriquement toute modification de ce volet clef de son texte.

L'âge légal de départ en retraite est fixé à 60 ans depuis 1983. Il avait alors été abaissé de cinq ans lors du premier septennat du président socialiste François Mitterrand.

Les députés de la majorité devaient ensuite approuver dans la soirée le passage progressif (de 2016 à 2023) de 65 à 67 ans pour bénéficier d'une retraite à taux plein (pension sans décote) quel que soit le nombre d'annuités.