Le ministre du Travail Eric Woerth a indiqué dimanche qu'il présenterait aux partenaires sociaux "le 15 ou le 20 mai" un document sur la réforme des retraites qui comportera de nouvelles "ressources" de financement.

Dire, comme certains syndicats, que « la solution passe par des ressources (supplémentaires), c'est faux » car « les ressources sont déjà immenses en France, on est déjà très imposés, on a déjà des taux de cotisations sociales extrêmement élevés », a déclaré M. Woerth invité de « 17H Politique » I-Télé/Les Echos.

Toutefois,« j'ai indiqué qu'il pouvait y avoir éventuellement des solutions ciblées, si tel type de revenu ne cotise pas suffisamment, ne participe pas à hauteur suffisante à la solidarité, on verra ».

« Si on doit aller plus loin en termes de ressources, on ira plus loin sauf qu'il y a une ligne blanche : c'est que l'on augmentera pas les impôts et nous n'augmenterons pas les cotisations d'une manière générale ».

« Un document sur la table » le 15 ou le 20 mai

Pressé de préciser ses pistes, M. Woerth a répondu : « Je n'irai pas plus loin car nous allons mettre un document sur la table aux alentours du 15 ou du 20 mai, ce sera un document d'orientation ».

Lors de la réforme des retraites « en 2003, on prévoyait de (...) baisser les cotisations chômage, parce qu'on pensait que le chômage diminuerait » pour augmenter les cotisations vieillesse : « Voilà un certain nombre d'idées qu'il faut mettre certainement au goût du jour », a-t-il précisé, avant d'ajouter qu'il y a « bien des ressources supplémentaires à trouver ».

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Interrogé sur les retraites des fonctionnaires, calculée sur les six derniers mois de salaire et non sur les 25 meilleures années comme dans le privé, M. Woerth a relevé que « la vraie raison (de ce mode de calcul, NDLR), c'est que vous n'avez pas votre retraite qui est fondée sur tout votre salaire » car les fonctionnaires ne cotisent pas sur toutes leurs primes. « Est-ce qu'on doit changer ça ? (...), c'est une question que l'on est en train de poser. J'ai tout mis sur la table », a-t-il ajouté.

Le ministre continue lundi et mardi ses rendez-vous avec les syndicats de fonctionnaires : FO, CFTC, CGT lundi, Solidaires mardi.