Les quelque 11 millions de salariés qui bénéficient d'une prime d'intéressement ou de participation pourraient être agréablement surpris en constatant leurs montants. En effet, les sommes versées devraient être en moyenne 30% plus élevées que celles de l'an dernier.

Les primes d'intéressement ou de participation doivent absolument être versées aux salariés concernés avant la fin du mois de mai. L'entreprise Epsens, spécialisée dans ce domaine, révèle que leurs montants devraient être supérieurs de 30% à ceux de l'an dernier, rapporte France Info.

Cette hausse significative permettra de rattraper largement l'année 2021 qui avait vu la participation baisser de 14% et l'intéressement de 11%. Dans certaines sociétés, les employés n'avaient même pas touché un seul centime en raison d'une activité en berne. Cette bonne nouvelle pour 2022 concerne environ 11 millions de salariés en France, principalement ceux qui travaillent pour de grandes entreprises.

Épargne salariale : les différents dispositifs

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Des primes en majorité épargnées par les salariés

Ces derniers vont pouvoir choisir entre recevoir leur argent immédiatement ou bien le placer sur un Plan d'épargne d'entreprise, (PEE), ou sur un Plan d'épargne retraite collectif (Perco). Les années précédentes, une majorité de salariés optaient pour l'épargne. Cette tendance devrait une nouvelle fois se confirmer, voire s'amplifier, dans la période d'inflation actuelle.

Impôts : faut-il encaisser ou placer votre prime d'épargne salariale ?

A l'avenir, le gouvernement souhaite simplifier les dispositifs d'intéressement et de participation afin d'inciter de plus petites entreprises à verser de telles primes à leurs salariés. Tout cela sera notamment au cœur de la loi sur le pouvoir d'achat qui est censée être votée après les élections législatives des 12 et 19 juin prochains.

Epargne salariale : des plans sans intérêt ?