Le patrimoine net des ménages en France a augmenté de 6,2% en 2019, contre 2,1% en 2018, porté par la hausse du patrimoine financier, et notamment par les placements en bourse, selon une étude publiée jeudi par la Banque de France.

Fin 2019, avant donc le début de la pandémie qui a changé la donne pour de nombreux ménages et secteurs d'activité, ce patrimoine net atteignait 12 561 milliards d'euros, soit 8,8 fois le revenu disponible net des ménages. La raison invoquée par la Banque de France de cette accélération est le « rebond de leur patrimoine financier », qui a augmenté de 10,4% en 2019, après avoir baissé de 2,6% en 2018.

Les Français ont notamment profité de la hausse des cours de bourse, leur patrimoine en actions et parts de fonds d'investissement ayant bondi de 13,9%. Les actifs des ménages en assurance vie ont aussi augmenté « significativement », note la Banque de France, avec une hausse de 9% (contre -1,1% en 2018). Les ménages ont toutefois continué de privilégier les placements bancaires. Les encours en numéraire des dépôts ont progressé de 5,8% en 2019, contre 4,6% l'année précédente.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Les biens immobiliers prennent de la valeur

Le patrimoine non financier des ménages a de son côté progressé de 4,2% pour atteindre 8 451 milliards. A retrancher du patrimoine net, les encours de crédits ont eux aussi continué de progresser (+6,1%, contre +5,1% en 2018), « soutenus par la hausse des prix des logements ».