Les gendarmes de la finance, l'Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) et l'Autorité des marchés financiers (AMF), ont annoncé jeudi la tenue cet automne de conférences destinées au grand public pour comprendre les enjeux autour de l'épargne et éviter les arnaques financières.

Ces "rendez-vous de l'épargne", organisés avec la Banque de France, se tiendront du 15 septembre au 19 novembre 2020 dans une quarantaine de villes de la métropole sous forme de "webinaires" (conférences interactives). Les régulateurs soulignent dans un communiqué la "visée pédagogique" de ces actions. Celles-ci se veulent "simples, pratiques et neutres sur les produits d'épargne", précise le site national d'éducation financière "", sur lequel peuvent s'inscrire les personnes intéressées.

Les conférences s'adressent aux personnes "qui souhaitent se constituer une épargne ou investir à plus long terme dans l'économie et mieux comprendre le paysage de l'offre de produits d'épargne", détaillent les autorités financières. "Les grands principes et notions à connaître avant d'investir" tels que la performance, le risque, la liquidité et la diversification seront expliqués, tout comme le contexte économique des taux d'intérêt bas et ses répercussions pour les épargnants. Mais il ne sera pas dispensé de conseils de placement, préviennent les organisateurs, cette tâche revenant aux professionnels du secteur financier.

"Renforcer la vigilance face aux arnaques financières"

Les régulateurs affichent trois grands objectifs, à savoir "donner des clés de compréhension aux épargnants dans un contexte économique et financier inédit, renforcer la vigilance face aux arnaques financières et sensibiliser le grand public au rôle de l'épargne dans le financement de l'économie, en particulier en période de relance".

Des actions jugées essentielles d'autant que l'AMF dit constater un "regain d'attrait de la Bourse" avec l'arrivée depuis novembre dernier de quelque 700 000 nouveaux investisseurs particuliers sur les marchés d'actions. "Mieux gérer son épargne est une préoccupation pour tous les Français dans une période de profondes mutations du paysage financier. La mobilisation de l'épargne sera également un enjeu majeur de la relance pour davantage soutenir nos entreprises", affirme Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, cité dans le communiqué.

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement

Avec la crise sanitaire et économique, l'objectif - de longue date - du gouvernement de réinjecter l'épargne des particuliers dans le financement de l'économie réelle et dans la consommation est devenu un leitmotiv. Les dépôts réalisés par les épargnants sur le livret A, pourtant rémunéré à un plus bas historique de 0,50%, ont atteint des records durant le confinement. Selon les derniers chiffres de la Banque de France, l'épargne financière des ménages cumulée entre mars et juillet a atteint 85,6 milliards d'euros.