Après des mois voire des années d’érosion, les encours du Plan d’épargne en actions ont rebondi au 1er semestre 2017. Mais cette embellie semble surtout due à des marchés favorables car le nombre de plans continue de décroître.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Le nombre de PEA est passé sous le seuil des 4 millions mi-2017 selon les statistiques de la Banque de France sur la conservation de titres. Une statistique qui confirme le lent déclin de ce produit depuis la crise financière de 2007-2008. A 3,99 millions, le nombre de PEA est ainsi bien loin des 7 millions de comptes recensés en décembre 2007.

Lire aussi : Le déclin du PEA est-il irrémédiable ?

De façon paradoxale, c’est au moment où le PEA passe sous ce cap symbolique que ses encours amorcent un rebond. Tombés sous les 80 milliards d’euros mi-2016, les encours du Plan d’épargne en actions sont remontés à près de 90 milliards à la fin juin 2017 selon la Banque de France. Une évolution avant tout due à la bonne tenue des marchés boursiers, à l’image du CAC 40, sur cette même période.

Le PEA-PME plafonne à 62 000 comptes

Les encours du PEA-PME suivent la même courbe ascendante, dépassant même le seuil du milliard d’euros. Mais ce produit créé début 2014 voit déjà sa progression en nombre de comptes s’arrêter : de 62 762 PEA-PME fin 2016, le nombre de plans est retombé à 62 168 mi-2017.