Forex Capital Markets Limited, plus couramment appelé FXCM, a été sanctionné par l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour ne pas avoir vérifié les agréments d’apporteurs d’affaires.

FXCM LLC, immatriculée aux Etats-Unis et présentée par l’AMF comme « leader dans le domaine des services d’investissement sur le marché des changes et devises », est la société mère de FXCM Ltd, prestataire de services d’investissement agréé au Royaume-Uni. C'est cette dernière qui opère en France et qui a donc été sanctionnée par le gendarme financier.

Trois sociétés partenaires, qui ont apporté 113 clients à FXCM Ltd, n’étaient pas autorisées à exercer en France. L’AMF reproche donc au courtier agréé outre-Manche d’avoir omis de vérifier que ces partenaires disposaient de l’agrément « leur permettant de fournir le service de gestion de portefeuille pour le compte de tiers ». Or le gendarme financier précise dans la décision de sa commission des sanctions, publiée hier, que FXCM a augmenté ses revenus de près de 400.000 euros grâce à ces clients.

Un blâme et 200.000 euros

FXCM a depuis reconnu son tort, affirme avoir « mis un terme à ses relations avec les apporteurs d’affaires » et contrôler « désormais systématiquement que les apporteurs d’affaires pouvant éventuellement être considérés comme fournissant des services d’investissement aux clients de FXCM disposent des agréments requis à cette fin ».

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le courtier en devises doit s’acquitter d’une amende de 200.000 euros, à laquelle l’AMF ajoute un blâme.