La Banque de France vient de publier son bilan mensuel – pour le mois de juillet – des évolutions monétaires dans le pays. L’institution fait état d’une masse monétaire qui globalement s’accroît de plus de 5% en un an. Une hausse notamment portée par les dépôts à vue, en augmentation quasi continue depuis un an.

714 milliards d’euros. Tel est l’encours total pour les dépôts à vue en juillet 2015 selon la Banque de France. Tout de même 102 milliards de plus que les sommes placées au même moment sur les comptes sur livret (1) ! « Engagée depuis un an, l’augmentation quasi continue du taux de croissance des dépôts à vue se poursuit en juillet pour atteindre +15,5% (après +14,4% en juin et +3,9% en juillet 2014) » note le communiqué. Dans une autre publication récente pourtant, la Banque de France signalait un relatif retour à la normale des dépôts à vue sur le 2e trimestre 2015, même si leur collecte restait encore à un niveau élevé de 7,6 milliards d’euros.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Dépôts à terme : +9,2%

Ce bilan des évolutions monétaires met aussi en exergue la progression sensible des dépôts à terme inférieur à 2 ans : +9,2% de croissance annuelle, après +7,7% en juin et +4,5% en mai. Une hausse qui, selon la Banque de France « fait plus que compenser la décollecte des comptes sur livret », en légère décélération sur ces derniers mois (-2% en mai, -1,9% en juin), mais tout de même mesurée à -1,8% à fin juillet 2015. Au registre des baisses, l’institution note aussi « la contraction des encours des titres d’OPC monétaires [qui] se fait moins forte (-2,9% après -5,1%).

(1) « Les comptes sur livrets comprennent les livrets A, les livrets de développement durable, les comptes d’épargne logement, les livrets d’épargne populaire, les livrets jeunes et les livrets ordinaires », indique la Banque de France.