Le baromètre 2015 de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises indique que 77% des salariés estiment « naturel » de placer leurs économies dans des dispositifs d’épargne proposés par leur entreprise.

Alors que le projet de loi Macron permet de replacer les dispositifs d’épargne collective au cœur de l’actualité, le baromètre 2015 de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises vient de paraître. Cette étude (1) vient « décrypter les nouvelles tendances sur ces thématiques dans une société en pleine mutation ». Et souligne que « le contexte économique actuel impose aux salariés une vision “courtermiste“ ». Ainsi, leurs préoccupations majeures restent le pouvoir d’achat (72%) et la conservation de leur emploi (52%), nettement devant le financement de leur retraite (40%).

Par ailleurs, 67% des salariés interrogés estiment ne pas être assez informés sur leur retraite. Ils sont même plus de 7 sur 10 à n’avoir jamais évalué ce qu’ils toucheront le moment venu, tandis que près de la moitié des cadres pensent percevoir « entre 56% et 75% de leur salaire ».

Pour la retraite, 6 salariés sur 10 privilégient l'épargne d'entreprise

Le baromètre indique que « l’entreprise […] apparaît toujours comme une structure légitime pour épargner ». Ainsi, 77 % des salariés trouvent naturel de placer leurs économies dans des dispositifs d’épargne proposés par son entreprise. Ce chiffre monte même à 90% des décideurs. Selon eux, l’épargne et retraite en entreprise « reste avant tout pour les salariés un moyen de se constituer une épargne alors qu’il s’agit pour ces derniers d’épargner pour la retraite », souligne BNP. L’enseigne note que 62% des salariés privilégient les systèmes mis en place dans leur entreprise à un système individuel facultatif indépendant. Dans le même temps, deux tiers des décideurs sondés savent qu’un dispositif d’épargne autre que la participation a été mis en place dans leur entreprise, alors qu’ils ne sont que 46% des salariés à être au courant.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 500 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Cécile Besse Advani, directrice de la stratégie et du développement de BNP Paribas Epargne & Retraite Entreprises, assure qu’avec la mise en application des lois de 2010 et 2014 relatives à la réforme des retraites, « près d’un quart des décideurs ont fait évoluer leur politique d’épargne retraite dans leur entreprise et plus d’un tiers des salariés ont envisagé de changer leurs habitudes d’épargne ».

(1) Enquête menée du 14 au 28 novembre 2014 avec l’institut de sondage CSA sur 201 décideurs d’entreprises et 600 salariés d’entreprises de plus de 50 salariés.