Dans la présentation de ses résultats annuels, la Caisse des dépôts et consignations (CDC) a longuement insisté sur le niveau de son fonds d’épargne, qui a connu une « activité dynamique » l’année dernière. En 2013, son résultat net s’est élevé à 443 millions d’euros et son résultat courant à 901 millions d’euros. Mais sa rentabilité est en baisse.

Le fonds d’épargne de la Caisse des dépôts et consignations (CDC) centralise la majeure partie de l’encours de l’épargne populaire des Français, du Livret A au Livret de développement durable en passant par le Livret d’épargne populaire. Lors de la présentation de ses résultats annuels, la CDC a évoqué une « activité dynamique » et une « situation financière saine » pour ce fonds d’épargne puisque son résultat net s’est élevé à 443 millions d’euros en 2013, contre 350 millions d’euros l’année précédente.

Baisse des dépôts centralisés

La Caisse des dépôts et consignations utilise, en partie, ce fonds d’épargne pour financer, sous forme de prêts, le logement social et la politique de la ville. En 2013, les nouveaux prêts signés ont atteint 20,7 milliards d’euros, « un haut niveau historique » souligne le communiqué de la CDC. « Sur le cœur de métier du fonds d’épargne, le logement social et la politique de la ville, les prêts signés atteignent un record historique de 16,4 milliards d’euros, en croissance de +10% par rapport à 2012. » Du côté du financement du secteur public local, les signatures de prêts se sont élevées à plus de 4,3 milliards d’euros en 2013.

Parallèlement, les encours de dépôts centralisés au fonds d’épargne se sont établis à 243,3 milliards d’euros à la fin de l’année 2013 (1), un chiffre en baisse de 4,7% par rapport à l’année précédente (255 milliards d’euros en 2012) alors que 2011 et 2012 avaient été deux années de forte croissance. « La mise en œuvre de la réforme de l’épargne réglementée en juillet 2013 s’est traduite par la décentralisation de 30 milliards d’euros », explique le communiqué.

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement

Un rendement en baisse

Dans son édition du 7 avril 2014, le quotidien économique Les Echos estime que le fonds d’épargne de la CDC « rapporte de moins en moins ». Son portefeuille est composé à 56% d’obligations d’Etat, à 33% d’autres obligations et à 1% d’actions et assimilés : des actifs financiers qui subissent une baisse des taux sur les marchés. En outre, « la réduction des charges sur les dépôts liée à la mise en œuvre de la réforme de l’épargne réglementée et à la baisse du taux des livrets réglementés entre 2012 et 2013 (2) […] a seulement partiellement compensé cette baisse des revenus du portefeuille d’actifs » détaille la Caisse des dépôts dans son communiqué.

La CDC rappelle, toutefois, que ce portefeuille « permet […] d’assurer, à tout moment et sur la durée, la liquidité et la rentabilité du fonds d’épargne ».

Lire par ailleurs : La Caisse des dépôts affiche un bénéfice net de 2,1 milliards d’euros en 2013 

(1) Encours centralisés, y compris les intérêts courus.

(2) De 2,25% en janvier 2012, le taux du Livret A est passé à 1,25% en août 2013.