Pour la première fois depuis le mois de mai, les Français semblent retrouver le moral selon le dernier indicateur de l’Insee. Les ménages français retrouvent confiance dans leur capacité à épargner et estiment que leur situation financière progresse.

De mai 2012 à novembre 2012, le moral des Français était en berne et ne cessait de baisser selon les données de l’Insee. En décembre 2012, les Français renouent enfin avec l’optimisme : la confiance des ménages se redresse de deux points par rapport au mois de novembre. Toutefois, cet indicateur reste nettement inférieur à sa « moyenne de longue période », précise l’Insee.

L’opportunité d’épargner de nouveau en hausse

Ce mois-ci, les ménages estiment également que leur situation financière personnelle progresse : que ce soit sur l’évolution passée ou sur celle à venir, les Français améliorent leur perception de deux points par rapport au mois précédent. L’opportunité de faire des achats importants reste stable.

Un indice reste en hausse et au-dessus des moyennes de long terme : celui de l’épargne. Une fois de plus, les Français restent fidèles à leur réputation de fourmis : les ménages sont plus nombreux qu’au mois précédent à considérer qu’il est opportun d’épargner. L’Insee rappelle que « ce solde a augmenté de 14 points depuis juillet et se situe largement au-dessus de sa moyenne de longue période ». Leur capacité d’épargne actuelle et la future restent quasi stables (+1 point).

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

En revanche, les ménages ne se font pas d’illusions sur le marché du travail : ils sont plus nombreux en décembre à anticiper une augmentation du chômage. Les derniers chiffres communiqués par le ministère du Travail ne devraient pas les rassurer puisqu’en octobre 2012, la France comptait plus de 3 millions de demandeurs d’emplois dans la catégorie A, soit +10,8% sur un an.