Selon l'Observatoire de l'épargne européenne (OEE), les européens ont de moins en moins recours au crédit, sauf en France, où les chiffres sont stables depuis deux ans et demi.

Dans la zone euro, le taux de recours au crédit a chuté de 9% à 5,5% du revenu disponible depuis la fin 2005.
C'est en Grande-Bretagne que la baisse est la plus significative. Au troisième trimestre 2007, les ménages britanniques empruntaient encore 16% de leur revenu disponible brut. Au premier trimestre 2008, ce taux est descendu à 7%.

En Espagne, il est passé de 21% au premier trimestre 2006 à 16% au troisième trimestre 2007.
L'Allemagne confirme cette tendance à la baisse car le taux de recours au crédit ne cesse de diminuer depuis 1999 jusqu'à devenir négatif en 2007 (-1,3% au quatrième trimestre). Parallèlement, l'épargne des Allemands est montée à 16,9% du revenu disponible, le taux le plus élevé depuis 1995.

L'OEE explique ce phénomène par un « contexte d'incertitude », notamment des prix de logement en baisse et « un climat plombé par la stagnation des revenus ».

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

En France, le taux de recours au crédit des ménages reste stable et évolue depuis 2005, dans une fourchette comprise entre 6 et 8% de leur revenu disponible. Selon l'Observatoire, la production de nouveaux crédits y a été soutenue en 2007 par les mesures du « paquet fiscal » (loi TEPA). Le taux d'épargne progresse aussi pour atteindre un niveau équivalent de celui de l'Allemagne (16,3%).