psa

Ce placement oublié qui rapporte jusqu'à 5 fois plus que le Livret A

Jeune femme ayant oublié quelque chose
© nicoletaionescu - stock.adobe.com

Dégoter un livret d’épargne rémunéré plus de 2% nets d’impôts, c’est encore possible ! A condition de choisir la bonne banque et de ne pas avoir encore de cheveux blancs...

Jamais le Livret A n’avait aussi peu rapporté ! Le 1er février, sa rémunération est tombée à son plancher réglementaire : 0,50%. Un nouveau coup dur pour ses 55 millions de détenteurs qui, pour beaucoup, doivent aussi composer avec la chute du rendement de leur assurance vie. Mais ce repli aura peut-être une vertu : celle de faire découvrir, ou redécouvrir aux parents, à leurs enfants et aux jeunes adultes les charmes du Livret Jeune. Proposé dans la quasi-totalité des banques, ce livret réservé aux 12-25 ans a en effet été plutôt préservé de la fonte de taux. Actuellement, il est même possible de trouver des Livrets Jeunes dépassant les 2% nets, soit la rémunération du Livret A de 2011…

Lire aussi : Ces placements sans risque qui battent le Livret A

De 0,75% à 2,50% pour le Livret Jeune

A la différence des autres produits d’épargne réglementée, le taux du Livret Jeune est fixé librement par les banques. Seule règle à respecter, qu'il soit au moins égal à celui du Livret A. Dans les faits donc, suite à la récente baisse du taux Livret A, les banques auraient pu également revoir le rendement de leur Livret Jeune en l’abaissant à 0,50%. Il n’en est rien. Actuellement, aucun des quelques 120 établissements veillés par MoneyVox n’appliquent ce maigre taux. Au contraire, dans plus d’une banque sur trois, la rémunération du Livret Jeune dépasse 1,50%. Son plafond modéré, fixé à 1 600 euros de versements, est vraisemblablement à l’origine de ce traitement de faveur. Etant donné la « faiblesse » des sommes concernées, les banques peuvent offrir un rendement élevé sans que cela ne leur soit trop coûteux.

Dans le détail, avec 2,50% d’intérêts, soit 5 fois plus que le Livret A, ce sont les adolescents et jeunes adultes dont les parents sont clients de Milleis Banque (ex-Barclays) qui s’avèrent les mieux lotis de France (1). Viennent ensuite les détenteurs d’un Livret Jeune à la Banque Populaire Méditerranée (2,25%), chez HSBC et AXA Banque (2%), puis au Crédit Maritime Méditerranée (1,75%).

Un livret utile pour gérer l'argent de poche

Le taux d’intérêt n’est pas le seul atout du Livret Jeune. Ce dernier peut être transformé en quasi compte courant. En effet, à son ouverture ou ultérieurement, le conseiller bancaire peut proposer de lui associer une carte de retrait, souvent gratuitement. Comme son nom l'indique, cette carte permet uniquement de retirer de l’argent dans les distributeurs de billets de la banque. En principe, il est également possible depuis le distributeur automatique de consulter le solde du livret. De quoi permettre à l'adolescent de s'initier à la gestion de son argent de poche, qui plus est, sans risque de découvert. Les retraits sont en effet rejetés si le Livret Jeune ne dispose pas de la provision suffisante. En outre, jusqu’a ses 18 ans, les parents peuvent s’opposer aux retraits d’argent de leur enfant.

Plus de détails sur le fonctionnement du Livret Jeune

Le Livret Jeune dans l’ombre du Livret A

Et pourtant, en dépit de ces atouts, le Livret Jeune tombe progressivement dans les oubliettes de l’épargne. « Malgré un taux supérieur à celui du Livret A, l’encours des Livrets Jeunes est en baisse depuis plusieurs années », constate la Banque de France dans l'Observatoire de l’épargne réglementée publié en juillet 2019. Fin 2018, les Livrets Jeunes hébergeaient seulement 1,4% de l’épargne totale placée sur les livrets réglementés (Livret A, LDDS, LEP et Livret Jeune), contre 2,3% fin 2009.

Au regard des derniers chiffres communiqués par la Banque de France, cette proportion va encore chuter. Sur toute l’année 2019, l'encours du Livret Jeune a encore fondu de 100 millions d’euros. Il a ainsi bouclé l'année à 5,8 milliards d’euros d'encours total, au plus bas depuis 15 ans ! Bien loin, donc, du point culminant de 7,5 milliards d’euros atteint en janvier 2009.

Cette chute s’explique par l'ouverture du Livret A, dès 2009, à l'ensemble des banques françaises et par le succès commercial qui s'en est suivi. Pour rappel, avant 2009, le Livret A était la chasse gardée de la Caisse d’Epargne, du Crédit Mutuel et de La Banque Postale. Désormais, les parents peuvent ouvrir un Livret A à leur enfant dès sa naissance, quelle que soit leur banque, pour y loger chèques et autres virements d’anniversaire. Un bon réflexe pour préparer son avenir mais qui en a éclipsé un autre : lui confier un Livret Jeune à ses 12 ans. Livret A et Livret Jeune ne sont pourtant pas incompatibles, ces deux livrets pouvant être détenus simultanément.

Pour aller plus loin : Comment le Livret A a cannibalisé les autres produits d'épargne

(1) Taux en vigueur au 17 février 2020

Partager cet article :

© MoneyVox / MEF / Février 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox

Commentaires

Me prévenir en cas de nouveau commentaire
Publié le 18 février 2020 à 11h24 - #1Séquoia
  • Homme
  • 50 ans

Chacun de mes enfants Et bien sûr au plafond ... mais 1600 ... c est peu

Trouvez-vous ce commentaire utile ?21

Ajouter un commentaire