L'assurance française a mis en 2021 la crise sanitaire derrière elle, après une année 2020 marquée par d'importantes indemnisations aux professionnels et en matière de prévoyance à cause du Covid-19, selon un bilan publié mercredi par la fédération professionnelle France Assureurs.

« Le secteur retrouve les tendances d'avant la crise sanitaire », s'est félicitée Florence Lustman, présidente de France Assureurs (nouveau nom de la Fédération française de l'assurance) lors d'une conférence de presse.

Le produit star de 2021 était l'assurance vie : les Français sont massivement revenus à ce mode d'épargne, après l'avoir boudé pendant la pandémie, et ont accru leur exposition au risque. La différence entre les dépôts et les prestations a atteint 23,7 milliards d'euros, un niveau inégalé depuis 2010. « C'est le produit préféré des Français », a soutenu Mme Lustman.

Assurance vie : les meilleures offres 100% en ligne

En assurance des biens et de responsabilité, les primes ont atteint 62,4 milliards d'euros, en augmentation de 3,8%, après une croissance légèrement tassée en 2020. Tous les domaines d'activité sont en croissance, y compris ceux qui avaient été pénalisés en 2020, comme l'assurance dommage des professionnels (+3,5%), l'assurance responsabilité civile (+8,6%) et la construction (11,8%).

Les sinistres climatiques restent à haut niveau

Au niveau de l'indemnisation, les assurances ont pris en charge 12,7 millions de sinistres l'an passé et déboursé 43,9 milliards d'euros (+1,9%). Ce montant est tiré par la hausse du coût des accidents automobiles et des dommages en habitation, à cause notamment de dégâts des eaux plus fréquents (+13%). Les dédommagements auprès des professionnels et des entreprises, qui avaient très fortement augmenté avec la crise sanitaire à cause des pertes d'exploitation et des contrats annulation, ont bien baissé, mais restent en hausse par rapport à 2019 (+11,3% à 6,9 milliards d'euros).

France Assureurs signale le risque climatique, qui a un impact particulièrement fort sur les agriculteurs. Pour la sixième année consécutive, le coût des sinistres climatiques est supérieur à 3 milliards d'euros. Les assureurs français estiment que le montant de ces sinistres pourrait doubler sur les 30 prochaines années, par rapport aux 30 dernières.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Le 100% santé a coûté près de 350 millions d'euros

En matière de prévoyance et de santé, les cotisations ont retrouvé l'an dernier une croissance proche de celle des années précédentes (+4,3%), après un tassement en 2020, mais elles augmentent toujours moins vite que les indemnisations (+5,8%). Concernant la prise en charge à 100% des soins dentaires, auditifs et optiques, elle a selon la fédération professionnelle occasionné un surcoût de 346 millions d'euros aux assureurs en 2021.