Depuis lundi 25 avril 2022, les soignants conventionnés réalisant des soins à domicile bénéficient d'un coup de pouce supplémentaire de la part de l'Assurance maladie. Cette dernière a revalorisé leurs indemnités de déplacement et indemnités kilométriques pour mettre en place une aide financière équivalente à 15 centimes par litre de carburant.

Dans un communiqué publié lundi 25 avril, l'Assurance maladie a annoncé la mise en œuvre immédiate d'une aide supplémentaire à destination des professionnels de santé devant se déplacer dans le cadre de soins portés à domicile. Les indemnités de déplacement et les indemnités kilométriques des soignants conventionnés ont ainsi été revalorisées. Équivalente à une remise de 15 centimes d'euro par litre, cette aide a pour but de lutter contre l'envolée des prix du carburant.

Selon l'Assurance maladie, les soignants concernés peuvent d'ores et déjà saisir les nouveaux tarifs dans leurs facturations, ou du moins s'assurer que le logiciel utilisé les intègre bien. Le tarif unitaire des indemnités kilométriques est rehaussé d'un centime tandis que celui des indemnités forfaitaires de déplacement est augmenté de quatre centimes, précise Capital.

Une aide cumulée de 30 centimes par litre de carburant

Cette aide n'a toutefois pas vocation à perdurer. Selon nos confrères, elle devrait être valable jusqu'au 31 juillet 2022, à l'instar de la remise de 15 centimes (hors taxe) mise en place par le gouvernement depuis le 1er avril. Au total, les soignants conventionnés disposent donc, jusqu'au 31 juillet prochain, d'une aide d'au moins 30 centimes d'euro par litre de carburant.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 7 offres comparées

À cela vient s'ajouter la majoration de 10% des taux 2022 des inddemnités kilométriques annoncée en mars dernier, à destination de l'ensemble des agents publics réalisant des déplacements professionnels. Dans un communiqué également paru lundi, la Fédération nationale des infirmiers a salué cette mesure tout en s'inquiétant « du caractère transitoire de cette dernière ».

Impôts : les gagnants et les perdants de la revalorisation du barème kilométrique