Plan du site Rechercher

Achat en ligne : méfiez-vous des abonnements cachés

arnaque, escroquerie
© Leonid - stock.adobe.com

La DGCCRF met en garde les consommateurs contre les abonnements cachés. Si un produit est proposé gratuitement sur Internet ou à un prix défiant toute concurrence, un abonnement mensuel se cache souvent dans les conditions générales de vente.

Soyez méfiant ! Un iPhone proposé à 1 euro, n’est pas toujours une bonne affaire. C’est en substance le conseil adressé par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF). L’administration a publié la semaine dernière sur son site Internet une mise en garde contre les abonnements cachés proposés sur le web. En clair, si un produit est proposé gratuitement ou à un prix défiant toute concurrence, un abonnement mensuel se cache souvent dans les conditions générales de vente.

« L’exemple le plus illustratif est celui des offres pour des iPhones à un euro, très alléchantes pour le consommateur mais qui cachent la souscription obligatoire à un abonnement, explique la DGCCRF. Des produits, comme les machines à café expresso ou les drones, ont également fait l’objet de publicités avec des abonnements cachés. D’autres exemples concernent des secteurs comme la vente de prêt à porter ».

Résiliation difficile, droit de rétractation occulté

Mais pour profiter de ces offres, constate la DGCCRF, il faut devenir « membre VIP » et cette inscription déclenche un prélèvement automatique mensuel d’un montant variable selon le site. Problème, dans la majorité des cas, « l’annulation ou la résiliation de l’abonnement est difficile. Elle ne peut pas se faire en ligne, mais via un appel téléphonique à un numéro surtaxé ».

La DGCCRF conseille de vérifier plusieurs choses : la mention des informations obligatoires suivantes ( nom ou raison sociale, adresse de siège social, adresse de courrier électronique, coordonnées téléphoniques, coût total du produit ou du service, frais de livraison, modalités de paiement, de livraison ou d’exécution, existence ou absence d’un droit de rétractation et ses modalités d’exercice, durée de la validité de l’offre), une notice d'information récapitulative sur les conséquences de son engagement avant de le valider et enfin la possibilité d’exercer son droit de rétractation. Sachez que le consommateur, dans le cadre d’un contrat conclu à distance, bénéficie d’un droit de rétractation dont le délai pour l’exercer est de 14 jours.

Si ces précautions ne suffisent pas et que vous êtes victime d'une arnaque à l'abonnement, vous devez demander en ligne ou par courrier l'arrêt de celui-ci, le signaler à votre banque et dans les cas les plus complexes, déposer une réclamation auprès de de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) ou direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations (DDCSPP) de votre résidence.

Partager cet article :

© MoneyVox / SA / Juillet 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox