Prélèvement à la source : coup d'envoi du big bang pour 25 millions de salariés

Une tirelire et une déclaration d'impôt
© PUNTO STUDIO FOTO AG - Fotolia.com

Cette semaine, la mise en place de l’impôt à la source va se concrétiser pour les 25 millions de salariés. Ils observeront pour la première fois l’effet de ce nouveau mode de prélèvement sur leur fiche de paie et leurs revenus.

Voté fin 2016 pour une entrée en vigueur initiale en 2018 mais finalement reportée au 1er janvier 2019, le prélèvement à la source va devenir tangible pour la majorité des Français. D’ici la fin du mois, les 25 millions de salariés du public et privé verront pour la première fois les effets de la réforme sur leur fiche de paie. Sur cette dernière, le « net à payer » va devenir le « net à payer avant impôt sur le revenu » et de nouvelles lignes vont apparaître, notamment le taux appliqué et le montant de l’impôt payé. Concrètement, pour les contribuables redevables de l’impôt sur le revenu, l’impôt à la source va se traduire par un salaire versé sur leur compte plus faible en janvier que celui obtenu en décembre.

Du côté de l’administration fiscale, « le plus gros du travail a déjà été fait sans qu’il n’y ait eu de bug particulier », a expliqué ce lundi matin Gérald Darmanin, lors d’un point presse dédié au prélèvement à la source. Au 28 janvier, la totalité des chômeurs, des retraités et des indépendants ont déjà été prélevés à la source. Il en va de même pour 70% des agents du public. Les 30% restants seront traités demain, a détaillé Gérald le ministre de l’Action et des Comptes publics. Coté salariés du privé, l’impôt sur le revenu a déjà été collecté pour 20% d’entre eux.

Voir aussi comment lire son bulletin de salaire avec le prélèvement à la source

Partager cet article :

© cbanque.com / MEF / Janvier 2019