Neuf foyers français sur 10 possèdent une voiture ou plus. Un goût pour l’automobile qui a un coût : 233 euros par mois en moyenne.

Entre les Français et l’automobile, c’est une véritable histoire d’amour. La preuve : leurs trois marques préférées sont Michelin, Citroën et Peugeot tous secteurs confondus (1). Neuf foyers sur 10 possèdent d’ailleurs au moins une voiture, selon la dernière vague du Sofinscope, baromètre budgétaire du spécialiste du crédit Sofinco, filiale du Crédit Agricole (2). Dans le détail, 51% en ont une, 33% deux et 6% trois ou plus.

Pour s’acheter une voiture neuve, ils sont ainsi prêts à dépenser près de 14 500 euros, et la moitié de cette somme (7 260 euros) pour une occasion. S’y ajoutent ensuite les dépenses courantes (carburant, entretien, assurances, etc.). Et là, l’addition monte en moyenne à 233 euros par foyer et par mois, avec un net écart entre les ruraux (275 euros par mois) et les habitants des villes de plus de 100 000 habitants (201 euros). Les Français ne lésinent pas, notamment, sur l’assurance : 84% d’entre eux optent pour une formule tous risques, contre 14% seulement pour l’assurance au tiers.

L’hybride à la mode

L’impact environnemental de ce choix du tout-voiture n’est toutefois pas étranger aux Français. Pour limiter leur empreinte, 57% d’entre eux opteraient, en cas d’achat d’une nouvelle voiture, pour l’électrique et l’hybride, particulièrement les femmes (61%). Ils privilégieraient également l’essence (61%) au diesel (37%). Il sont également près d’un tiers (29%) à avoir déjà testé le covoiturage, et 14% les voitures de transports avec chauffeurs (VTC).

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

La location entre particuliers, en revanche, ne les convainc pas encore : 5% seulement des Français ont déjà loué l’auto d’un autre particulier, et 4% ont loué la leur.

(1) Selon le baromètre image Posternak/Ifop. Lire sur le sujet : Crédit Mutuel, CIC, Banque Populaire, ces banques championnes de l'image. (2) Etude OpinionWay pour Sofinco réalisée auprès d’un échantillon de 1014 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, constitué selon la méthode des quotas. Interviews réalisées par questionnaire auto-administré en ligne, du 29 au 30 août 2018. Marges d'incertitude : 1,5 à 3 points au plus pour un échantillon de 1000 répondants.