La société de courtage et de banque en ligne Boursorama a enregistré une hausse de 7% de son bénéfice net au deuxième trimestre, à 8,6 millions d'euros, sous l'effet notamment d'une reprise d'excédent d'impôt en Allemagne.

En dépit d'un record d'ouverture de comptes en France et de la bonne résistance de son activité de courtage, avec un nombre d'ordres traités qui croît de 9% quand les principales places européennes ont connu des replis, le groupe a confirmé viser un recul de son résultat brut d'exploitation pour 2013 compris entre 20% et 25%.

Pour la période d'avril à juin, le résultat brut d'exploitation a affiché une légère baisse de 1%, à 13,3 millions d'euros. Il a reculé dans la même proportion sur les six premiers mois de l'année. « Sur le second semestre, nous aurons des investissements marketing plus élevés par rapport à l'année dernière, quand Boursorama les avait considérablement réduits, ce qui crée une base de comparaison défavorable. Nous aurons aussi la poursuite de résultats dégradés de notre filiale britannique », a déclaré à l'AFP la PDG de Boursorama, Marie Cheval, pour expliquer ce repli attendu.

Si le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) a augmenté de 5%, à 49,7 millions d'euros, les charges d'exploitation ont dans le même temps grimpé de 7%, en raison notamment d'investissements au Royaume-Uni. « Nous avons décidé d'investir dans cette filiale pour la remettre à niveau et pour qu'elle soit plus efficace avec un nouvel outil informatique qui sera mis en place à la fin de l'année », a souligné Mme Cheval.

Le groupe a tout de même affiché une hausse de 7% de son bénéfice net, grâce à une reprise d'excédent d'impôt de 1,7 million d'euros en Allemagne, liée à un versement trop important d'impôts sur une plus-value il y a deux ans. Sur le premier semestre, le résultat net a reculé de 7%, à 17,6 millions d'euros, plombé par une dépréciation d'actifs au Royaume-Uni au premier trimestre.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Record d'ouvertures de comptes courants en France

Par pays, la France a bénéficié au deuxième trimestre de la dynamique de l'activité bancaire, avec un nouveau record d'ouverture de comptes courants, à 18.286, soit une hausse de 26% sur un an, et une production de crédits immobiliers en forte croissance (+63% à 171 millions d'euros).

Le PNB de cette activité a augmenté de 8% à 24,5 millions d'euros, et représente désormais 63% des revenus de Boursorama en France. « Nous avons aujourd'hui près de 460.000 clients bancaires en France et nous conservons notre objectif fixé à 500.000 pour la fin de l'année », a expliqué la PDG du groupe.

A l'international, le Royaume-Uni a affiché une perte nette de 2 millions d'euros sur le trimestre, en raison d'une contrainte réglementaire sur les dépôts des clients et des frais liés au plan en cours de réalisation. Boursorama espère y redresser sa situation au début de l'année 2014. A l'inverse, l'Espagne a dégagé un bénéfice net de 200.000 euros, tandis qu'il a atteint 1,9 million d'euros en Allemagne, gonflé par un versement de l'administration fiscale du pays.