Selon l’Insee, le taux d’épargne des ménages français a reculé de 0,3 point au 4e trimestre 2014, à 15,4%.Sur l'ensemble de l'année 2014, il s'établit à 15,5%.

Investissez dans l'immobilier dès 1 000 €. Notre palmarès des meilleures SCPI

Alors que le taux d’épargne des ménages français avait retrouvé des couleurs au 3e trimestre 2014, avec 15,7%, il baisse de 0,3 point au 4e trimestre, retrouvant ainsi son niveau des deux premiers trimestres 2014. Toutefois, le taux d’épargne moyen sur l’année 2014 progresse tout de même par rapport à celui de 2013, passant de 15,1% à 15,5%. Le taux d'épargne financière (hors logement) a également reculé au dernier trimestre, passant de 6,9% au 3e trimestre à 6,7%. Comme le taux d'épargne, il a néanmoins nettement progressé entre 2013 et 2014 : de 5,8% à 6,6%.

Baisse du pouvoir d'achat

L’Insee explique ce recul de fin d’année par l’augmentation de 0,2% de la consommation des ménages, corrélée à la baisse de leur pouvoir d’achat de 0,2%. Une baisse du pouvoir d’achat due en partie à un recul de 0,1% du revenu disponible brut des ménages au dernier trimestre et aux impôts. En effet l'institut indique que « la masse salariale reçue progresse au même rythme qu’au trimestre précédent (+0,3%) mais les impôts sur le revenu et le patrimoine accélèrent (+3,8% après -0,1%) sous l’effet des mesures nouvelles pour 2014 sur l’impôt sur le revenu », à savoir la suppression de certaines exonérations et l’abaissement du plafond du quotient familial.