Les Français font les girouettes. En décembre 2014, l’Insee constatait une très forte hausse de la proportion des ménages indiquant que c’était le « bon moment » pour épargner. La tendance s’est totalement inversée en janvier 2015.

Tout au long de l’année 2014, l’indice (1) mesurant l’opportunité d’épargne a subi une lente érosion pour s’établir à 17 point en novembre. Avant de rebondir soudainement en décembre, à 27 point, et de retomber finalement à 16 point en ce début d’année 2015.

Un effet saisonnier ? Le mois de janvier est-il traditionnellement peu propice à l’épargne selon les Français sondés par l’Insee ? Au contraire, ces dernières années, le mois de janvier, comme le mois de décembre, voyait les ménages se montrer plutôt enclins à mettre de l’argent de côté.

Les ménages pessimistes pour 2015

Les deux autres indicateurs relatifs à la thésaurisation, la capacité d’épargne actuelle et future, sont aussi en baisse en janvier 2015, quoique dans des proportions moindres que pour l’opportunité d’épargne : -3 points dans les deux cas.

Comparatif livrets d'épargne : 10 offres comparées, jusqu'à 2% de rendement

Les Français interrogés se montrent en outre assez pessimistes concernant leur situation financière future. Cet indice perd deux points et s’établit à -17, ce qui signifie qu’une majorité de Français pensent que leur situation financière va se dégrader au cours de l’année 2015.

(1) Chaque mois, l’Insee pose onze questions à un panel de ménages français. Celles-ci portent sur leur niveau de vie, leur situation financière, le chômage, l’opportunité de faire des achats importants, d’épargner, etc. C’est sur cette base que sont établis les indices évoqués et l’indice général, qui mesure la confiance des ménages. Ces indicateurs permettent de mesurer des évolutions depuis 1987, année de lancement de ce sondage.