Selon les statistiques publiées ce matin par l’Insee, la confiance des ménages dans le contexte économique reste faible mais stable en mai. Les Français reprennent même un peu espoir en ce qui concerne leur situation financière future.

Pessimistes, les Français ? Oui, toujours, mais ni plus ni moins qu’en avril. En mai, la confiance des ménages est stable, selon l’Insee qui publie chaque mois cette enquête de conjoncture, réalisée par téléphone auprès d’environ 2.000 ménages. Elle reste toutefois « largement en dessous de son niveau moyen sur longue période », précise l’institut.

Dans le détail, certains indicateurs se redressent. L’opinion des Français sur leur situation financière future gagne cinq points et retrouve, selon l’Insee, « son niveau de l’été 2013 ». Cette hausse fait suite, toutefois, à la baisse du mois d’avril (–9 points), « la plus forte (…) depuis mai 1993 » rappelait l’institut à l’époque. Légèrement rassurés sur leur avenir, les ménages sont aussi un peu plus nombreux à considérer que le moment est opportun pour faire des achats importants (+1).

Des difficultés à épargner

A l’inverse, les ménages sont encore un peu plus pessimistes sur leur capacité à épargner dans le futur : 3 points de moins en un mois (à –5), et un indice qui se rapproche de sa moyenne de long-terme (–10). Ils sont pourtant un peu plus nombreux qu’en avril à estimer qu’il est actuellement opportun de mettre de l’argent de côté (+1).

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Comme souvent, les Français sont aussi plus pessimistes pour le destin du pays que pour leur cas personnel. Ils sont ainsi toujours plus à considérer que le niveau de vie en France va encore se dégrader dans le futur (–4 points). Leur opinion reste également très négative, comme en avril, en ce qui concerne l’évolution, actuelle et future, des prix à la consommation et de l’emploi.