Où placer son épargne en temps de crise ? L’hebdomadaire économique, Challenges, dresse le palmarès des meilleurs produits financiers des 10 grands réseaux bancaires. Au classement général, le Crédit Mutuel, LCL et la Banque populaire forment le trio de tête. Revue de détail.

La période est rude pour les épargnants. Avec une « fiscalité en hausse » et un « rendement en baisse », les Français ne semblent plus s’intéresser à faire fructifier leur argent et « laissent s’accumuler l’épargne sur leurs comptes courants », constate Challenges. En effet, selon les chiffres de la Banque de France, l’encours déposé sur les comptes à vue est passé de 240 milliards d’euros à 290 milliards d’euros en moins d’un an. Bien que les taux de rémunération des produits préférés des épargnants baissent, l’hebdomadaire économique a cherché à savoir quels étaient les meilleurs placements de dix grands réseaux bancaires français (1). Pour cela, il a noté et classé « les meilleurs produits disponibles dans cinq domaines » : l’épargne de court terme, les fonds actions, l’immobilier avec les SCPI, la préparation de la retraite avec le Perp et la transmission avec l’assurance-vie.

Au classement général, le Crédit Mutuel tire son épingle du jeu en proposant, globalement, de bons produits et en profitant de sa solidité financière. LCL et la Banque Populaire complètent le podium grâce, notamment, à de bons livrets. En revanche, la Caisse d’Epargne est la lanterne rouge de ce classement : l’Ecureuil ne tient son rang que dans la catégorie des livrets bancaires.

Des livrets qui doivent faire face aux offres des banques en ligne

Mais dans ce domaine, c’est la Banque Populaire qui est la mieux notée par Challenges (2). Son Livret Fidelis Sociétaire et son Compte sur Livret rapportent 1,32% net en Provence et Corse. Juste derrière, le Compte sur livret de LCL fait bonne figure avec un taux de rémunération net de 1,22% grâce à une offre ponctuelle. Ensuite, le Crédit Mutuel-CIC, le Crédit Agricole et la Caisse d’épargne occupent tous la troisième place du classement grâce à des livrets avec un taux à 1,12% net. De bonnes rémunérations qui restent, toutefois, bien en-deçà de celles des livrets réglementés, tels que le Livret A et le Livret de développement durable, et des super-livrets.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

Pour contrer les offres agressives de ces dernières, les banques de réseau misent notamment sur les livrets couplés à un livret A ou à un LDD : « lorsque celui-ci est plein […], l’épargnant peut bénéficier d’un taux d’intérêt boosté par rapport à un compte sur livret classique », précise l’hebdomadaire. Certaines banques traditionnelles font le choix d’ajouter des « primes de fidélité » à certains de leurs livrets pour booster leur taux : « plus le client laisse fructifier son épargne sur le compte, sans y toucher, plus la rémunération augmente », explique Challenges. Mais que ce soit, pour les livrets couplés ou les primes de fidélité, les banques traditionnelles peinent à atteindre les taux proposés par les banques en ligne, les grandes absentes de ce classement.

(1) BNP Paribas, les Banques Populaires, les Caisses d’Epargne, le Crédit Agricole, le Crédit du Nord, le Crédit Mutuel, HSBC, la Banque Postale, LCL et Société Générale.

(2) Pour le classement, Challenges a retenu le livret le plus vendu de chaque réseau et calculé sa rentabilité pour 10.000 euros placés un an, pour un contribuable imposé à la tranche marginale de 30%. Les taux retenus sont nets d’impôts et de prélèvements sociaux.