Le plafond de la prime Macron a été triplé en juillet 2022 suite à l'adoption de la loi pouvoir d'achat. Les entreprises qui le souhaitent peuvent verser jusqu'à 6 000 euros de prime défiscalisée à leurs employés. En moyenne, la prime Macron version 2022 grimpe à « plus de 710 euros » selon Bruno Le Maire.

Saviez-vous que la « prime exceptionnelle de pouvoir d'achat » ou PEPA est devenue la « prime de partage de la valeur », ou PPV ? Probablement pas, car le surnom de ce bonus salarial défiscalisé est invariablement le même : « prime Macron ».

Initialement lancée en réponse à la crise des Gilets jaunes, cette prime (dont l'idée a été soufflée par Xavier Bertrand) a depuis été reconduite chaque année ou presque. Cette année, la loi pouvoir d'achat en vigueur depuis la mi-août la renomme « prime de partage de la valeur », avec un plafond réhaussé à 3 000 euros, et à 6 000 euros en cas de dispositif d'intéressement ou de participation dans l'entreprise. Un dispositif facultatif, laissé à l'appréciation de l'employeur, en vigueur jusqu'à la fin décembre 2023. Elle sera ensuite pérennisée mais imposable à partir de 2024.

Feu vert pour la nouvelle « prime Macron » revalorisée jusqu'à 6 000 euros

Cette nouvelle édition de la prime Macron défiscalisée, version 2022-2023, rencontre déjà un large succès, selon le ministre de l'Economie et des Finances Bruno Le Maire, qui a livré des données chiffrées la semaine passée sur France 2.

Les chiffres en question ont par la suite été précisés par Bercy, qui a corrigé la moyenne annoncée à 730 euros par Bruno Le Maire à la télévision en 710 euros. Ou « plus de 710 euros » de prime moyenne pour les 730 000 salariés qui ont déjà bénéficié de cette « prime de partage de la valeur » en août et septembre 2022.

Le montant moyen s'envole, pas le nombre de salariés bénéficiaires

A titre de comparaison, pour la première année de la prime PEPA, en 2019, plus de 400 000 sociétés ont annoncé avoir versé une « prime Macron » à 4,8 millions de salariés bénéficiaires, pour un montant moyen de 401 euros. Version 2020 : une PEPA moyenne de 590 euros profitant à 6 millions de salariés. Version 2021 : 4 millions de bénéficiaires pour 506 euros de prime moyenne selon les données arrêtées au premier trimestre 2022. Au total, d'après le gouvernement, plus de 15 millions de personnes ont bénéficié de cette prime depuis 2019 pour un montant moyen de la prime s'élevant à 542 euros.

Si le rythme des deux premiers mois d'existence de la prime Macron nouvelle génération se confirme, le nombre de bénéficiaires devrait rester stable mais le montant moyen devrait effectivement bondir, certaines entreprises ayant profité de la hausse du plafond pour gratifier leurs salariés d'une importante prime défiscalisée.

Investissez dans la Bourse au meilleur prix ! 8 offres comparées

Qui peut profiter de cette nouvelle prime Macron, fin 2022 ou en 2023 ?

Pour bénéficier d'une prime Macron totalement défiscalisée (ni cotisations patronales, ni cotisations salariés, ni impôt sur le revenu), il faut que le salaire du salarié bénéficiaire soit inférieur à 3 fois le Smic annuel (actuellement 15 948,71 euros nets, soit 1 329,05 euros par mois). Cette prime défiscalisée concerne donc potentiellement tous les salariés gagnant moins de 4 000 euros nets par mois, environ, à condition bien évidemment que l'employeur souhaite en faire profiter ses salariés. Au sein de l'entreprise, cette prime peut être identique pour tous, ou modulée voire réservée à certaines catégories du personnel l'employeur doit alors le formaliser dans un accord d'entreprise ou une décision unilatérale.

« Enfumage », « idéologie néolibérale »... Les trois effets pervers de la nouvelle prime Macron