L'indemnité inflation est automatique. Le plus souvent, si vous êtes éligible, votre employeur, l'Urssaf ou encore la CAF vont vous la verser automatiquement, si ce n'est pas déjà fait, sans démarche de votre part. Gare aux tentatives de phishing : l'Urssaf, en particulier, met en garde face à des campagnes d'emails malveillants, qui vous invitent à renseigner vos coordonnées bancaires pour toucher ces 100 euros...

Etudiants boursiers, salariés de particuliers employeurs, exploitants agricoles, travailleurs indépendants... De nombreux Français éligibles à l'indemnité inflation ont déjà perçu ce virement de 100 euros sur leur compte bancaire. Plus précisément 2,6 millions de personnes - sur les 38 millions de bénéficiaires, au total - l'ont touchée avant Noêl selon les informations fournies par Matignon à BFMTV.

Vous gagnez moins de 2 000 euros par mois et vous n'avez encore rien reçu ? Pas de panique. Pour les salariés du secteur privé, par exemple, le versement doit le plus souvent être effectué avec la paie du mois de décembre, en cette fin de mois. Pour les allocataires de la CAF, ce sera à partir du 20 janvier. Ou encore, pour les retraités, en février.

Prime inflation : le calendrier de versement des 100 euros

Dans l'immense majorité des cas, le versement est automatique. Mais des fraudeurs profitent des ambiguïtés pesant sur certaines professions, et en particulier sur les travailleurs indépendants, pour tenter de les piéger. D'où la mise en garde suivante diffusée la semaine passée par l'Urssaf.

Evitez donc de tomber dans le piège de tout email provenant de l'adresse « noreply@notre-urssaf.fr ». L'Urssaf rappelle qu'elle n'utilise que les domaines informatiques suivants : @votre-urssaf.fr, @urssaf.fr et @info.urssaf.fr. Cette arnaque vise aussi les auto-entrepreneurs : le service des Urssaf dédié à la micro-entreprise met lui aussi en garde face à cette campagne de phishing, dont le but est évidemment de collecter vos données bancaires.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

De fait, les fraudeurs ont utilisé une faille. En effet, certains indépendants doivent encore communiquer leurs coordonnées bancaires aux services de l'Urssaf s'ils souhaitent recevoir cette prime de 100 euros. Pour ce faire, il ne faut surtout pas passer par un email suspect. L'Urssaf rappelle sur son site la marche à suivre pour lui communiquer votre IBAN : « urssaf.fr > Mes cotisations > Paiement > Télépaiement > Gérer mes coordonnées bancaires », pour les travailleurs indépendants, artisans et commerçants. Dans tous les cas, il faut nécessairement passer par le site de l'Urssaf ou par autoentrepreneur.urssaf.fr pour les micro-entrepreneurs.

Prime inflation : un simulateur pour savoir si vous êtes éligible

A savoir : le gouvernement a mis en ligne le 22 décembre un simulateur résumant les cas personnels et particuliers afin de vous aider à savoir si vous allez ou non toucher cette indemnité de 100 euros.