736 000 bébés sont nés en France en 2020. Et quand leurs parents reprennent le travail, ceux-ci doivent être gardés. Se pose alors la question du mode de garde idéal pour l'enfant et pour le porte-monnaie de ses parents.

Option 1 - La crèche

La crèche, qu'elle soit collective, familiale, parentale, d'entreprise, ou qu'il s'agisse d'une halte-garderie ou d'une micro-crèche, est un mode de garde très demandé voire envié. Les crèches ou EAJE pour établissements d'accueil du jeune enfant sont gérées par une personne publique, une association, une entreprise et peuvent accueillir les enfants avant leur entrée à l'école, entre deux mois et 3 ans. Dans la majeure partie des cas de figure, il faut réaliser une pré-inscription dès la confirmation de la grossesse. La liste des crèches comme des documents à fournir sont disponibles en mairie.

Quel coût ?

Pas de contrat, pas de cotisations patronales... la crèche est plus abordable que la nounou ou l'assistante maternelle. Le tarif, qui dépend des structures, est directement calculé selon le quotient familial du ménage. Le montant est décidé par la municipalité.

Quelles aides ?

Le complément de libre choix du mode de garde (CMG) peut couvrir jusqu'à 85% des factures de crèches. Vous devez solliciter cette aide vous-même.

Les impôts

Vous bénéficiez d'un crédit d'impôt égal à 50% des dépenses supportées pour la garde de votre enfant. Ces dépenses sont limitées à 2 300 euros par an (déduction de 1 150 euros sur votre déclaration de revenus) et par enfant gardé (1 150 euros / 575 euros en cas de garde alternée).

Les aides perçues doivent être déduites avant déclaration.

Quel prix minimum selon mes revenus ?

Pour calculer les aides perçus lors d'une inscription à la crèche vous pouvez utiliser le simulateur de la Caf ou les estimer vous-même. Sur la base d'un foyer avec deux enfants à charge, il faut multiplier les revenus mensuels bruts par un coefficient Caf donné puis par le nombre d'heures de garde puis par le nombre de jours. On obtient ainsi le taux d'effort, soit la somme que vous devrez débourser. Celle-ci vous donne le montant de l'aide dont vous bénéficiez.

Exemple : 3 000 euros x 0,05 (2 enfants à charge) x 8 (h/jour) x 20 (jour/mois) = 24 000. Le tout est divisé par 100, soit un minimum mensuel de 240 euros à débourser pour une crèche. Il est de 160 euros pour des revenus de 2 000 euros pour le foyer, de 200 pour 2 500 euros ou de 400 euros pour 5 000 euros de revenus mensuels.

Un barême lié au quotient familial peut aussi exister mais il est déterminé par les employeurs. Le format de la crèche peut aussi donné lieu à des variations de tarifs, comme d'aides perçues.

Option 2 - Assistante maternelle

Comment choisir ?

En juin 2018, un enfant sur quatre est accueilli par un(e) assistant(e) maternel(le). L'assistante maternelle est recrutée par vos soins et accueille les enfants à son domicile. Des maisons d'assistantes maternelles (MAM) existent également.

Les personnes qui exercent comme « assmat » reçoivent un agrément pour 5 ans qui doit être renouvelé à chaque échéance. Des listes existent sur le site de Caf ou à la mairie de votre domicile.

Quel contrat ?

Si vous choisissez de faire appel à une assistante maternelle agréée, vous devenez son employeur et vous devez signer un contrat de travail. Le salaire minimum horaire pour une assistante maternelle agréée équivaut en moyenne à 3,62 euros net de l'heure par enfant plus des indemnités de repas, kilométriques, pour les activités ou d'entretien d'un montant minimum de 3,17 euros par jour et par enfant pour une garde de 9h. Un plafond quotidien de 40 euros nets a été fixé pour sa rémunération.

Pour les parents employeurs, on ajoute des cotisations patronales qui peuvent être calculées grâce un simulateur proposé par service-public.fr.

La durée légale de travail est fixée à 45 heures maximum par semaine, soit 9 heures par jour. Elle bénéficie d'un repos hebdomadaire d'au moins 24 heures et de congés.

Quelles sont les aides ?

Le complément de libre choix du mode de garde (CMG) peut être accordé pour votre enfant de moins de 6 ans, gardé hors de votre domicile. Cette prestation prend en charge une partie de la rémunération de l'assistante maternelle agréée et dépend du nombre d'enfants à charge dans votre foyer et des revenus (2019 pour 2021) de celui-ci. Pour évaluer vos droits, vous pouvez faire une simulation sur le site de la Caf ou de la MSA mais un minimum de 15% des frais restera à votre charge.

L'employeur, la région, le département et la municipalité peuvent aussi attribuer des aides selon des critères propres.

Assmat, combien ça coûte ?

Le complément de mode de garde varie de 176,82 euros/mois (pour des revenus supérieurs à 4 000 euros par mois dans le foyer) à 467,41 euros/mois pour des revenus mensuels autour de 2 000 euros.

Si vos revenus sont inférieurs ou égaux à 20 755 euros, vous touchez le montant maximal, à déduire du salaire de votre assistante maternelle. L'aide de la CAF est versée après le paiement du salaire.

Pour la garde à domicile partagée, il faut ajouter à son salaire les cotisations salariales, déduire l'aide de la CAF et l'abattement sur les charges patronales. Vous obtiendrez ainsi le reste à charge pour la famille.

Impôts

Même en tant qu'employeur, vous bénéficiez d'un crédit d'impôt égal à 50% des dépenses supportées pour la garde de votre enfant de moins de 6 ans. Ces dépenses sont limitées à 2 300 euros par an (déduction de 1 150 euros sur votre déclaration de revenus) et par enfant gardé (1 150 euros / 575 euros en cas de garde alternée).

Les aides perçues doivent être déduites avant déclaration. Les frais de nourriture ne doivent pas non plus être pris en compte.

Impôts : comment déduire les frais de garde d'enfants

Option 3 - Garde d'enfants à domicile ou nounou

Moins répandu, le recours à un(e) employé(e) à domicile chez les enfants de moins de 3 ans est fortement concentré, en particulier dans la région parisienne, en raison du coût élevé de ce mode de garde et d'un nombre de foyers aisés plus élevés qu'ailleurs.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Dans le cadre d'une nounou qui vient chez vous garder votre ou vos enfants, il n'existe aucun registre ou agrément. Néanmoins, des listes existent dans les mairies et des sites Internet (Yoopies, bébé nounou) assurent la mise en relation entre les parents et les personnes intéressées par le poste.

Quel contrat de travail ?

Si vous choisissez de faire appel à une garde d'enfant à domicile, vous devez signer un contrat de travail. Le salaire horaire moyen pour une garde d'enfant à domicile est de 9 euros (variable suivant les régions) mais elle ne bénéficie pas d'un encadrement des indemnités repas ou kilométriques.

Pour les parents, à ce coût on ajoute des cotisations patronales qui peuvent être calculées grâce un simulateur proposé par service-public.fr.

La durée légale de travail est fixée à 45 heures maximum par semaine, soit 9 heures par jour. Elle bénéficie d'un repos hebdomadaire d'au moins 24 heures et de congés.

Quelles aides ?

Sous certaines conditions, vous pouvez bénéficier du complément de libre choix du mode de garde (CMG) de la prestation d'accueil du jeune enfant (Paje) pour la garde de votre enfant de moins de 6 ans.

L'employeur, la région, le département et la municipalité peuvent aussi attribuer des aides selon des critères propres.

Nounou à domicile ou « partagée » : quel coût ?

Minimum le Smic, et ajouter au salaire les cotisations salariales. Puis tout dépend de votre éligibilité aux aides évoquées ci-dessus. Il faut ensuite déduire l'aide de la CAF et l'abattement sur les charges patronales. Vous obtiendrez ainsi le reste à charge pour la famille.

En cas de garde partagée, le salaire est partagé équitablement entre les familles, au prorata du temps passé et/ou du domicile utilisé (celui de l'une des familles ou alternativement).

Les impôts

L'emploi d'une garde d'enfants à domicile ouvre droit à un crédit d'impôt qui s'élève à 50% des dépenses supportées dans la limite des plafonds suivants : 12 000 euros par an majorés de 1 500 euros par enfant à charge avec un plafond de 15 000 euros ou 15 000 euros par an majorés de 1 500 euros par enfant à charge avec un plafond de 18 000 euros pour la première année où vous employez directement votre salarié à domicile.

Toutes les aides doivent être déduites avant de demander le crédit d'impôt.

Un enfant sur deux en crèche ou chez une assistante maternelle

Plus le revenu des foyers est modeste, plus l'accueil collectif est avantageux. Une fois prises en compte les aides fiscales et sociales, le reste à charge est proportionels aux revenus assure la Caf. Pour une heure d'accueil en crèche, il varie du simple à plus du triple entre les ménages les plus modestes (0,6 euro) et les ménages les plus aisés (2,1 euros). En 2013, pour faire garder leur enfant de moins de 3 ans, les familles ont déboursé, en moyenne, 411 euros par mois pour 137 heures d'accueil, selon la Drees. Un budget qui varie selon le mode de garde : il s'élève à 1,80 euro pour une heure dans une crèche ou une halte-garderie, contre 3,70 euros chez une assistante maternelle. Ces deux modes d'accueil concernent 55% des enfants de moins trois ans non scolarisés.

Selon la plateforme d'emplois à domicile Yoopies le prix des nounous ne cesse d'augmenter et varie selon les régions. Pour un assistant maternel, les parents d'Ile-de-France vont débourser cette année 3,99 euros par heure et par enfant, contre seulement 3,24 euros en Pays de la Loire, région où les prix sont les plus faibles. Ce n'est toutefois pas dans la région parisienne que les assistants maternels facturent le plus cher leurs services, mais dans le sud de la France : en Corse (4,49 euros de l'heure) et en Provence-Alpes-Côte d'Azur (4,20 euros).