Plan du site Rechercher

Disney+ : un essai gratuit pendant 7 jours pour tester… mais pas tout télécharger

Disney+
© tanaonte - stock.adobe.com

A la demande du gouvernement français, qui craignait qu’Internet « lâche » avec l’arrivée de Disney+, la plateforme de VOD avait repoussé sa date de lancement dans l’Hexagone. Mais depuis ce mardi, à minuit, Disney+ est enfin disponible sur nos écrans.

En plein confinement, la sortie de Disney+ (initialement prévue le 30 mars) bénéficie d’un timing parfait. Et avec un catalogue riche de plus de 1 000 films ou séries, la plateforme a de quoi occuper parents et enfants pendant des milliers d’heures… Pour s’abonner à Disney+, il faut débourser 6,99 euros par mois (sans engagement de durée) ou 69,99 euros pour un an. Pour ce tarif, quatre connexions simultanées sont permises depuis un même compte, on peut créer jusqu’à 7 profils d’utilisateurs et télécharger les programmes sur 10 appareils différents.

Il est possible de s’abonner directement sur Disneyplus.com depuis un ordinateur, un smartphone ou une tablette (et de visionner les programmes depuis ces appareils) ou de s'abonner depuis l'application mobile. La plateforme précise que si vous souhaitez regarder aussi Disney+ depuis une télévision, deux solutions se présentent à vous : recourir à un boîtier connecté (de type Chromecast, Amazon Fire TV, Android TV, Apple TV…) à brancher sur votre télé, ou disposer d’une TV connectée (Samsung, LG).

Si vous hésitez, sachez que la plateforme offre 7 jours d’essai gratuits. « Votre premier paiement sera prélevé selon le mode de paiement que vous avez choisi immédiatement après l’essai gratuit, à moins que vous ne résiliiez votre abonnement ». Mais si vous comptiez profiter de ces 7 jours pour télécharger de nombreux films et séries « en avance » afin de les regarder hors connexion une fois désabonné, n’espérez pas que cela fonctionne… Disney+ a en effet prévu d’exiger une connexion régulière (dont une après l’essai gratuit vraisemblablement) pour que les contenus téléchargés continuent d’être accessibles hors connexion : « Vous devez connecter votre équipement compatible à internet et accéder au service Disney+ au moins une fois tous les 30 jours pour que le contenu Disney+ que vous avez téléchargé demeure disponible et puisse être visionné hors connexion » précisent les conditions générales d’abonnement.

Disney + Canal : un mariage en or

Il est également possible de coupler un abonnement Disney+ avec un abonnement à Canal+, qui a décroché les droits de distribution exclusifs de la plateforme en France. Les offres « 100% digital » (avec un accès ordinateur-tablette-smartphone) sont sans engagement de durée. Leur prix varie selon les chaînes choisies : 24,90 euros par mois (pour Disney+ avec Canal+ et ses variantes Cinéma, Séries, Family, Sport et Décalé), 29,90 euros par mois (pour Disney+ avec Canal+, Canal Family, Disney Junior, Disney Channel…) et 34,90 euros par mois (pour Disney+ avec Canal+, Canal Cinéma, Canal Séries, Netflix, OCS).

Les abonnements TV+Digital, permettant de visionner Disney+ et Canal depuis une télévision, sont elles soumises à un engagement de 1 ou 2 ans (mêmes tarifs que ceux mentionnés ci-dessus pour les offres « 2 ans », 5 euros supplémentaires par mois pour les offres « 1 an »). Elles peuvent être souscrites sur les box Internet via « MyCanal ».

Les personnes qui détiennent déjà un abonnement à l’un des packs de Canal intégrant désormais Disney+ ont par ailleurs accès à la plateforme de Mickey sans surcoût.

Les classiques Disney, Star Wars et Marvel au programme

Le catalogue de Disney+ compte plus de 1 000 productions, dont une très grande majorité est issue des studios Walt Disney, Pixar, Marvel ou Lucasfilm. Aladdin, La Petite Sirène, Toy Story, Le Monde de Nemo, Avengers, Iron Man, X-Men, Star Wars : Un nouvel espoir, Le Retour du Jedi, Le Réveil de la Force, mais aussi la série événement The Mandalorian, dérivée de l’univers de la Guerre des Etoiles (diffusée au rythme d’un épisode par semaine)… sont susceptibles de séduire enfants et parents, d’autant plus pendant ce confinement…

Partager cet article :

© MoneyVox / MR / Avril 2020

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox