Plan du site Rechercher

La croissance 2018 revue à la hausse grâce au « dynamisme du pouvoir d'achat »

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
Un projet de croissance
© stokkete - Fotolia.com

L'Insee a revu légèrement à la hausse mardi la croissance française de 2018 à 1,6% contre 1,5% précédemment, à la faveur notamment du dynamisme des investissements et d'une hausse du pouvoir d'achat des Français.

Ce résultat, obtenu malgré un chiffre inchangé pour le quatrième trimestre, où la produit intérieur brut (PIB) a progressé de 0,3%, marque néanmoins un net ralentissement par rapport à 2017, où la croissance avait atteint 2,3%. Ce sont malgré tout « des bons chiffres qui accompagnent la dynamique voulue par le président de la République », a souligné le ministre des Comptes publics Gérald Darmanin, en annonçant sur RTL ce chiffre de croissance. Le ministre, qui s'est également félicité que le déficit public ait baissé à 2,5% au lieu du 2,6% prévu, a estimé que ces chiffres prouvent que « la politique économique du président de la République fonctionne ».

Selon l'Insee, les dépenses de consommation des ménages ont stagné au quatrième trimestre, sur fond de perturbations liées au mouvement des « gilets jaunes », tandis que l'investissement des entreprises a nettement ralenti (+0,3% après +1%). Mais les importations ont nettement rebondi (+1,2% après -0,2% au troisième trimestre), et le pouvoir d'achat des Français a fortement grimpé (+1,1% après +0,3%), grâce à la baisse des cotisations sociales et de la taxe d'habitation.

« Le dynamisme du pouvoir d'achat »

« La croissance est demeurée solide aux troisième et quatrième trimestres (0,3%) en dépit d'un contexte économique marqué par de nouvelles incertitudes », ont estimé dans un communiqué commun Gérald Darmanin et Bruno Le Maire, en saluant « le dynamisme du pouvoir d'achat ».

Sur l'ensemble de l'année 2018, ce dernier a augmenté de 1% (contre +1,4% en 2017). L'investissement des entreprises a lui grimpé de 3,9%, tandis que les exportations ont bondi de 3,3%, soit à un rythme deux fois supérieur aux importations (+1,6%). « Ces résultats démontrent que la politique économique menée depuis 2017 porte ses fruits grâce à une meilleure rémunération du travail, à une politique favorable à l'investissement des entreprises et aux efforts de compétitivité des entreprises », ont souligné Bruno Le Maire et Gérald Darmanin.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox