Selon l'estimation du Groupement des entreprises mutuelles d'assurance (Gema) communiquée mardi par son président Gérard Andreck lors d'un point de presse, les tarifs de l'assurance automobile devraient connaître une nouvelle hausse en 2012, comprise entre 1% et 3%.

Cette nouvelle hausse en 2012 interviendrait alors que l'on « constate une amélioration du matériel », c'est-à-dire une baisse du coût des sinistres automobiles sur l'année, hors accident corporel, a reconnu le président du Gema, tout en insistant sur le fait que d'autres facteurs devaient être pris en compte.

Parmi eux, une nouvelle dérive du coût lié à l'indemnisation des sinistres corporels, qui augmenterait de 5% environ, selon lui, ainsi que l'impact du nouveau cadre réglementaire dit Solvabilité II, qui entrera en vigueur en 2013. Pour Gérard Andreck, « il faut considérer (également) que les sociétés essayent de reconstituer leurs réserves », après deux années difficiles, de manière à renforcer leur solidité financière.

Sous pression, du fait notamment de la hausse du coût des réparations, les assureurs avaient procédé à des relèvements tarifaires début 2011, globalement compris entre 2,5% et 4,5%.

Pas de prévision pour l'habitation

En assurance habitation, le président du Gema s'est refusé à donner une estimation globale, indiquant qu'aucune des mutuelles membres de la fédération ne lui avait communiqué de prévision. « Les situations sont très disparates », a-t-il expliqué. En prenant en compte la tendance actuelle, il a évoqué une hausse comprise entre 2% et 5%, appelant à la prudence quant à cette estimation.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

En assurance santé, le Gema anticipe une hausse comprise entre 2% et 5%.