Si le nombre d’adhérents s'affiche en hausse, la collecte brute et le résultat net baissent en 2015 pour la mutuelle d'épargne. Pour autant, la Carac préfère retenir le « renforcement de sa solidité financière » dans son communiqué.

La Carac annonce un résultat net 2015 de 44,5 millions d’euros, en forte baisse, de 20%, par rapport à 2014 : la mutuelle d’épargne avait alors bouclé l’année avec un résultat net de 55,6 millions d’euros. En 2014, l’activité avait été portée par la progression de l’assurance-vie. Un produit moteur dont la collecte a été volontairement freinée en 2015, dans le cadre de la feuille de route 2014-2015, plan stratégique visant à accélérer les « transformations requises par l’environnement ». Ainsi, la mutuelle d’épargne reconnaît avoir opéré une « modération volontaire de la collecte en 2015 sur les produits d’assurance-vie en euros pour s’adapter aux contraintes des marchés financiers ». Or l’un des produits phare de la Carac est un contrat d’assurance-vie monosupport en euros, le Compte Epargne Carac.

Sans surprise, dans son communiqué, la mutuelle met en avant son contrat multisupports Profiléo, qui s’est vu doté d’un « nouveau fonds immobilier » à la fin de l’année 2015. Cette assurance-vie multisupports affiche, elle, des versements en hausse de « 331% » par rapport à 2014. Toutes activités confondues, les cotisations brutes baissent de 2,6%, à 550 millions d’euros sur l’année écoulée.

Un contrat Assurance Vie Agir pour le Crédit Coopératif

Un point positif : le nombre d’adhérents augmente de près de 1%, à 349.738. Et, dans son communiqué, la Carac insiste surtout sur le « renforcement de ses fonds propres », lesquels progressent de 853 à 903 millions d’euros. La répartition des actifs de la mutuelle reste par ailleurs très majoritairement obligataire, à 76%. Mais Guillaume Ville, directeur du patrimoine, précise tout de même que la mutuelle a « majoritairement sélectionné des émetteurs privés dont les rendements offerts sont plus élevés que les obligations d’Etat ».

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 10 contrats comparés

En 2016, la Carac souhaite « poursuivre ses actions dans le domaine de l’économie sociale et solidaire ». La mutuelle annonce notamment avoir « noué un partenariat avec le Crédit Coopératif » et avoir « conçu un contrat d’assurance-vie multisupports » qui doit renforcer la gamme « Agir » de la banque. Le contrat Assurance Vie Agir est donc géré par la Carac mais distribué par le Crédit Coopératif. Dans sa plaquette tarifaire valable au 1er juillet 2016, la banque précise que « 20% de l’épargne » de ce contrat doit être dédiée « au placement choix solidaire ».