Jamais, depuis la mise en circulation de l’euro, le Plan épargne logement n’avait connu une si importante collecte nette annuelle. Les dernières statistiques de la Banque de France, qui portent sur les mois d’octobre et novembre 2015, confirment cette année record.

Le PEL a poursuivi sur son rythme de croisière en octobre et novembre. Un rythme très élevé : comme chaque mois ou presque en 2015, le Plan épargne logement affiche une collecte mensuelle supérieure au milliard d’euros. Seuls les mois de mai (+0,98 milliard) et juin (+0,84 milliard) ont fait exception. Or, en remontant sur plusieurs années dans les statistiques de la Banque de France, les collectes mensuelles dépassant le milliard se révèlent rares et ponctuelles, intervenant souvent au tournant de l’année, en décembre ou en janvier. En ce sens, seulement deux années ressemblent à 2015 dans les statistiques disponibles : 2014, déjà une année de forte collecte, et 1996.

Sur les onze premiers mois de l’année 2015, le PEL affiche un flux positif de 17,8 milliards d’euros. Décembre étant traditionnellement un mois de forte collecte, grâce à la capitalisation des intérêts annuels, ce produit d’épargne-logement devrait dépasser les 20 milliards d’euros de collecte sur l’année 2015. Sans anticiper la collecte de décembre, les temps de passage sont déjà bien meilleurs qu’en 2014 (12,6 milliards d’euros à fin novembre), alors qu’il s’agissait déjà d’une année très positive.

Lire à ce propos : Deux fois plus d'argent versé sur le PEL en 2014 qu'en 2013

Aussi loin que remontent les statistiques de l’institution monétaire (avril 1993), seule l’année 1996 affiche une collecte nette supérieure (l’équivalent de 20,4 milliards d’euros à fin novembre). Mais il s’agit d’une autre époque : depuis l’entrée en vigueur de l’euro, jamais le PEL n’avait connu une année si fructueuse qu’en 2015.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 10 contrats comparés

Produit certes contraignant, avec l’impossibilité de réaliser des retraits partiels et une obligation de versement régulier, le PEL bénéficie d’une comparaison actuellement très avantageuse en termes de rendement par rapport aux autres produits bancaires. Les PEL ouverts depuis le 1er février 2015 affichent ainsi une rémunération garantie de 2% bruts, un taux qui monte à 2,50% pour la génération précédente.

Lire aussi : Le PEL est-il devenu le produit d'épargne idéal ?