Affectée par les réactions en chaîne faisant suite à la faillite de FTX, la plateforme Coinhouse a suspendu, « temporairement » promet-elle, la possibilité d'investir, mais aussi d'effectuer des rachats sur ses « Livrets Crypto », lancés fin 2021.

C'était il y a un peu plus d'un an : fin octobre 2021, Coinhouse, plateforme française d'échanges de cryptoactifs, s'offrait un petit buzz en lançant le « Livret Crypto ». Un placement clairement destiné à ouvrir l'univers des crypto à un plus large public, en jouant notamment sur le terme « Livret », qui évoque sécurité et liquidité dans l'esprit des épargnants.

Or, comme MoneyVox l'expliquait à l'époque, le « Livret Crypto » n'a rien d'un livret d'épargne. Son ticket d'entrée est très élevé (plus de 43 000 euros à l'époque) ; l'argent est bloqué au moins pendant 13 semaines ; surtout, le risque est élevé, puisque le capital placé ne dispose d'aucune garantie.

Les dessous du Livret Crypto censé être 10 fois mieux rémunéré que le Livret A

Les épargnants qui ont cédé aux sirènes du « Livret Crypto », avec sa promesse de rendement de 5% (le Livret A plafonnait à l'époque à 0,5%), déchantent-ils aujourd'hui ? Dans une série de tweets, Coinhouse vient en tout cas de leur annoncer qu'ils ne peuvent plus, dans l'immédiat, accéder à leur argent :

Dans le même fil, Coinhouse explique qu'il « faudra un peu de temps pour que les choses reviennent dans l'ordre et que les tensions sur les marchés se calment », sans plus de précisions. Hors « Livrets Crypto », la plateforme Coinhouse reste toutefois opérationnelle.

Trouvez le taux le plus bas pour votre projet immobilier !

Crise de liquidité sur le marché des crypto-actifs

Cette suspension des retraits est un dommage collatéral de la chute de FTX, ex numéro 2 mondial de l'échange de cryptoactifs, qui a annoncé la semaine dernière sa faillite, après que des manœuvres frauduleuses de son patron, Sam Bankman-Fried, ont été exposées. Ce « crash » inattendu, dont l'étendue des répercussions sont encore incertaines, entraîne notamment une crise de liquidité sur le marché des cryptoactifs, et notamment chez certaines contreparties utilisées pour placer l'argent des Livrets Crypto.

Dans son fil de tweets, Coinhouse cite notamment Genesis, une importante plateforme de prêts crypto. Elle a annoncé, hier mercredi 16 novembre, qu'elle suspendait les rachats et les nouveaux prêts.

Dans un étrange timing, Nortia, une place de marché spécialisée dans la gestion de patrimoine, et Coinhouse ont dévoilé aujourd'hui leur partenariat, qui permettra au premier de distribuer les produits du second.

Plus tôt cette semaine, les dirigeants de Coinhouse avaient tenu des propos rassurants suite à la chute de FTX. « En termes de conditions générales, on aurait pu dire à nos clients qu'ils devaient prendre la perte, mais nous avons choisi de la couvrir », a ainsi déclaré Romain Saguy, directeur des opérations, à Investir, dans un article publié le 16 novembre. Une promesse qui vaut pour les pertes des clients liées directement à la faillite de FTX... mais pas pour les problèmes liés à Genesis qui ont provoqué l'annonce de la suspension des retraits sur les Livrets Cryptos.