Les prestations sociales versées par la CAF doivent être revalorisées de 4%. Mais vous risquez de devoir attendre avant d'en voir la couleur. Voici pourquoi.

C'est fait. Mercredi, le Parlement a adopté définitivement une série de mesures pour le pouvoir d'achat. Parmi elles, l'augmentation de 4% de plusieurs allocations comme le RSA, la prime d'activité, la prime de naissance, les allocations familiales, ou encore l'allocation aux adultes handicapés. Cette hausse doit être mise en place avec effet rétroactif au 1er juillet.

Mais pour cela, il faut encore que la loi soit promulguée, ce qui devrait arriver dans les jours à venir. C'est à ce moment-là que vos prestations pourront être réhaussées. Concrètement, vous risquez de devoir attendre un mois avant de profiter de cette revalorisation exceptionnelle de 4%.

Pension de retraite, prime vélo, aides sociales ... Ces 15 mesures pour votre pouvoir d'achat

Un virement le 5 août

En effet, c'est ce vendredi que la CAF doit effectuer le virement des prestations au titre du mois de juillet. Mais comme la loi qui prévoit la hausse des prestations sociales vient tout juste d'être adoptée, la revalorisation risque de ne pas intervenir de suite.

Interrogée par MoneyVox, la Caisse nationale des allocations familiales (CNAF) se borne à rappeler le message adressé aux allocataires à savoir que « toutes les informations sur les montants et dates de mise en œuvre seront communiquées sur le site caf.fr, dès que possible ».

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Un rattrapage en septembre ?

Dans tous les cas, pas de panique, vous profiterez bien de la revalorisation de 4% avec effet rétroactif au 1er juillet. « Si vous êtes concernés par cette augmentation, elle vous sera versée automatiquement. Vous n'aurez aucune démarche à réaliser », indique la CAF. Ce coup de pouce pourrait intervenir à l'occasion du virement qui sera réalisé le lundi 5 septembre au titre des prestations d'août. La CAF pourrait aussi décider de vous faire un virement supplémentaire courant août, correspondant à la revalorisation de 4% attendue pour les prestations de juillet.

C'est ce qu'elle vient d'annoncer aux bénéficiaires de l'allocation de rentrée scolaire. Versée depuis le 2 août aux habitants de Mayotte et La Réunion, elle le sera aux bénéficiaires de métropole, des Antilles et de Guyane le 16 août. « La revalorisation de 4%, annoncée par le gouvernement, sera payée automatiquement à tous les bénéficiaires lors d'un deuxième versement quelques jours plus tard. Par exemple, une famille de métropole avec un enfant de 7 ans, touchera 376,98 euros d'allocation de rentrée le 16 août. Puis 15,07 euros (montant de la revalorisation de 4%) quelques jours plus tard », explique la CAF.

Banque en ligne : jusqu'à 130 euros offerts