L'indice parisien a réalisé une progression mensuelle de 24,47% en novembre grâce notamment à l'élection de Joe Biden aux Etats-Unis et aux annonce encourageantes à propos d'un vaccin contre la Covid-19. Dans le secteur bancaire, Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole ont pris plus de 40%, chacun.

Le mois de novembre 2020 est à marquer d'une pierre blanche à la bourse de Paris. Depuis février 1988, jamais l'indice parisien du CAC 40 n'avait réalisé une meilleure performance, avec une progression mensuelle de 24,47%. Et pourtant, c'était loin d'être gagné : les marchés avaient quitté octobre sur une piètre semaine, avec une baisse de 6,4% à Paris, doublement inquiets du retour des confinements en Europe et de l'incertitude autour de l'élection présidentielle américaine.

Le rebond n'en a été que plus fort. Il a été d'abord impulsé par le résultat du scrutin du 3 novembre, avec l'accession de Joe Biden à la Maison-Blanche, qui sera toutefois limité dans l'application de son programme par un Sénat penchant toujours côté républicain, avant l'élection de deux derniers sièges en janvier. Surtout, plusieurs laboratoires autour du monde comme Pfizer et BioNTech ont annoncé dès le 9 novembre des résultats prometteurs pour leurs vaccins contre la Covid-19.

Ma banque va-t-elle faire faillite ?

Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole ont pris plus de 40%

Néanmoins, écrivent Les Echos, le CAC 40 « demeure en recul de plus de 7% depuis le début de l'année. Il faut dire que le rebond de novembre intervient quelques mois après une chute tout aussi historique de 17,2% en mars dernier, la plus importante depuis septembre 2002. » En novembre, le mouvement a surtout profité aux valeurs décotées depuis le début de la crise sanitaire.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

« Les grands gagnants ce mois-ci ont été les entreprises les plus durement frappées durant la crise, notamment les foncières, les constructeurs automobiles et les banques. Le CAC 40 a ainsi été porté par le rebond d'Unibail-Rodamco-Westfield de plus de 70% depuis le début du mois, meilleure performance de l'indice. Société Générale, BNP Paribas et Crédit Agricole ont, quant à eux, pris plus de 40% chacun », souligne le quotidien économique. Reste à savoir maintenant de quoi sera faite l'année 2021. Une seule chose est certaine à l'heure actuelle, sur les marchés comme ailleurs elle ne manque pas d'incertitudes.