Le chiffre d'affaires des ventes de café en dosettes explose. Il a atteint 1,4 milliard d'euros l'an dernier. Le segment des dosettes compatibles Nespresso est de loin le plus dynamique. Les Français consomment de moins en moins de café en grains ou soluble.

C’est un véritable raz de marée. L’an dernier, les Français ont déboursé 1,4 milliard d’euros pour acheter du café en dosettes. Une hausse de 7,6% en un an selon les données compilées par le cabinet Nielsen.

Inventé en 1970, le principe des capsules a été commercialisé par Nespresso dès 1986. Un marché juteux, ouvert à la concurrence depuis 2012, quand le brevet de première génération de l’entreprise suisse est tombé dans le domaine public. Désormais, les dosettes tirent le marché du café qui a progressé de 3,6% en 2018 à 2,9 milliards d’euros. En effet, les ventes de café en grains/moulu et de soluble ont chuté respectivement de 16% et 12% depuis 5 ans. Aujourd’hui, après l’eau en bouteille, « l’or noir » est la deuxième boisson la plus consommée dans l’Hexagone.

Frais bancaires : jusqu'à 259 € d'économies grâce à notre comparateur

Quand on rentre dans le détail du secteur des dosettes, Nielsen constate que 37% des ventes sont liées aux capsules souples comme pour les Tassimo ou Senseo, en hausse de 1,4% sur 12 mois. Les machines multiboissons (café, thé, chocolat) représentent un tiers des ventes, avec un bond de 6% sur un an. Les dosettes compatibles Nespresso prennent seulement la troisième marche du podium avec 30% de parts de marché. Mais c’est le segment le plus dynamique avec une progression de 18% en 2018. « Les Français ont bu près d'un milliard d'espressos de plus à la maison en 2018 », s’exclame, dans les colonnes des Echos, Muriel Chausson, directrice marketing de JDE, le leader du marché des dosettes en grandes surfaces.