La quasi totalité des personnes vivant sous le seuil de pauvreté dispose d'un compte bancaire, mais seuls les trois quarts ont un chéquier, selon des données provisoires d'une étude du Crédoc sur les conditions d'accès aux services bancaires de cette population.

Selon l'étude réalisée pour le Comité consultatif du secteur financier (CCSF), et dont celui-ci a publié jeudi les premiers résultats, 98% des personnes vivant sous le seuil de pauvreté disposent d'un compte bancaire.

Parmi ces ménages pauvres, 75% possèdent un chéquier, contre 93% de la population générale.

Lorsqu'ils en possèdent un, les ménages à bas revenus utilisent plus volontiers leur chéquier que le reste de la population: 71% en font usage contre 60% pour l'ensemble des ménages.

Ils utilisent en revanche moins fréquemment leur carte bancaire: 21% ne l'utilisent pas, sensiblement plus que la population en général (12%).

Sans surprise, les ménages à bas revenus ont un accès moindre aux comptes sur livret et aux produits d'épargne que l'ensemble de la population.

L'étude, réalisée auprès d'un échantillon représentatif de 1.850 personnes vivant sous le seuil de pauvreté et d'un échantillon de 800 personnes représentatif de la population générale, devrait être publiée en début d'année prochaine, selon le CCSF.

Découvrez les meilleures cartes bancaires gratuites grâce à notre comparatif

Huit millions de personnes vivaient en 2007 sous le seuil de pauvreté en France métropolitaine, soit 13,4% de la population.

Le Crédoc avait réalisé en 2001 une étude similaire portant sur les bénéficiaires des minima sociaux, soit 7% de la population. 97% avaient un compte bancaire, 54% un chéquier et 40% une carte bancaire.