Alors que les cryptomonnaies battent des records de valorisation, l'AMF revient sur les précautions à prendre pour réussir vos premiers investissements. Forte volatilité, arnaques potentielles, risques techniques... Ce que vous devez savoir avant de vous lancer.

La hausse est vertigineuse : +111% depuis le 1er janvier pour le Bitcoin, dont le cours a atteint un nouveau plus haut historique début novembre. L'Ethereum, deuxième cryptomonnaie en termes de valorisation, enregistre lui aussi une croissance à trois chiffres (+593%), signe du dynamisme des cryptomonnaies en 2021.

Des performances qui attirent les investisseurs, et notamment les plus jeunes. Selon un sondage Ifop en date de février dernier, 32% des Français âgés de 18 à 24 ans ont déjà investi dans les cryptomonnaies ou souhaitent le faire prochainement.

Mais malgré leur popularité croissante, miser sur ces actifs demeure hautement risqué. Forte volatilité, arnaques, et risques techniques... En cas d'erreur, vous pourriez perdre toute votre épargne. A l'approche des fêtes de fin d'année, l'Autorité des marchés financiers (AMF) rappelle les précautions à prendre pour éviter les mauvaises surprises.

Bitcoin : les sites sécurisés pour trader dans notre comparatif exclusif

Erreur #1 : Choisir un prestataire sans agrément

L'explosion des cryptomonnaies, encore peu réglementées, en fait le terrain de prédilection des escrocs. D'après un rapport de la société Elliptic, les pertes de cryptomonnaies dues à des arnaques ou des vols auraient bondi de plus de 600% entre 2020 et 2021.

Pour éviter le drame, vérifiez que la plateforme via laquelle vous envisagez d'investir est bien inscrite sur la liste blanche des prestataires de services sur actifs numériques (PSAN) autorisés à proposer ces services par l'AMF.

Placement : l'AMF continue la chasse aux plateformes illégales de crypto-actifs

Erreur #2 : Communiquer votre clé privée à un tiers

Votre clé privée fonctionne un peu comme un titre de propriété virtuel. Il s'agit d'un code alphanumérique crypté et qui vous est propre. Mais c'est surtout l'unique façon de prouver que vous êtes le propriétaire d'une adresse et des cryptomonnaies qui y sont associées. A l'image du code de votre carte bancaire, ne la communiquez jamais à un tiers. L'égarer reviendrait à perdre définitivement tout accès à vos cryptomonnaies.

Erreur #3 : Ne pas sécuriser le stockage de vos crypto-actifs

Lorsque vous investissez dans une cryptomonnaie, vous disposez de plusieurs options pour conserver vos actifs à l'abri. Vous pouvez par exemple utiliser un hot wallet, un portefeuille connecté à internet et associé à votre ordinateur ou votre téléphone mobile. Vulnérable face aux hackers, ce type de solution implique également de faire attention en cas de vol ou de casse de votre appareil.

Autre option : le hardware wallet, c'est-à-dire un portefeuille de cryptomonnaies physique, comme en propose Ledger, une start-up française. Ces dispositifs ne sont pas connectés à internet, et ne peuvent donc pas être piratés à distance. Toutefois, le risque d'égarer votre wallet ou, pire, de vous le faire voler demeure bien réel.

Vous pouvez également, si vous préférez, déléguer la conservation de vos cryptomonnaies à un professionnel, auquel cas assurez-vous - là encore - de vous adresser à un prestataire de services sur actifs numériques agréé par l'AMF.

StackinSat : investissez via un Plan Epargne Bitcoin

Erreur #4 : Mal renseigner votre clé publique

Sur une blockchain publique, telle que celle du Bitcoin, il est possible d'envoyer des Bitcoin vers les adresses de votre choix. Pour cela, il faut utiliser une clé publique (générée à partir de votre clé privée) pour désigner le destinataire à qui vous souhaitez transférer les fonds.

Mais attention : si vous oubliez un caractère de la clé publique, ou si vous faites une faute de frappe, il n'existe aucun moyen de récupérer votre argent. Pensez par conséquent à vérifier systématiquement que la clé publique renseignée est la bonne.