Selon une étude menée par Opinion System, les syndics de copropriété sont les professionnels de l'immobilier les moins bien notés par les Français (6,5/10), derrière les agents immobiliers (7,3/10) et les courtiers en crédit immobilier (7,2/10). Les syndics sont notamment épinglés sur le coût des prestations et sur la transparence des prix pratiqués. Mais le secteur tend à s'améliorer sur la question.

Une profession utile mais qui peine à trouver une place dans le cœur des Français. Pourtant pratiques, les syndics de copropriété ne jouissent pas forcément d'une très bonne image. Pour preuve, cette étude menée par l'IFOP pour Opinion System : invités à noter les professionnels de l'immobilier, les répondants ont octroyé aux syndics de copropriété la note de 6,5/10, contre 7,3 pour les agents immobiliers et 7,2 pour les courtiers en crédit immobilier.

Vers plus de transparence

Concernant le respect de la réglementation, pas de problème, puisque les Français interrogés mettent la note de 7,1/10. En revanche, les critiques apparaissent quand on évoque la disponibilité (6,3/10), la compétence et la réactivité (6,2/10) ou encore le rapport honoraires/services (6,1/10).

Les syndics regagnent des points sur les sujets de la transition énergétique, puisque pour 57% des Français, ils sont de bons interlocuteurs pour les aider à entreprendre les travaux nécessaires.

Les critères pour choisir son syndic de copropriété sont multiples. Cependant, les Français vont privilégier à 19% un syndic ancré localement et ayant une bonne connaissance du territoire. La disponibilité et la réactivité ainsi que l'intérêt manifesté pour les dossiers et la capacité à apporter satisfaction arrivent en deuxième position (14%) La notoriété, le prix des prestations et la recommandation d'un proche (9%) sont les autres critères.

Achat immobilier : méfiez-vous du règlement de copropriété !

En privilégiant l'aspect local, les Français s'attendent donc à des réponses rapides et personnalisées en cas d'urgence et misent sur le syndic pour être mis en relation avec des artisans proches de chez eux. Les Français souhaitent également être écoutés et entendus, même si près d'une personne interrogée sur deux (46%) avoue n'échanger qu'une à deux fois par an avec son syndic de copropriété.

Crédit immobilier : découvrez les taux les plus bas pour votre projet

Comme le reste des professionnels, les avis récoltés par les syndics sont importants à l'heure de faire son choix. 24% des copropriétaires déclarent les avoir consultés avant de se décider, et 84% estiment que ces avis ont pesé dans le choix final.

« Comme dans tous les secteurs de l'économie, la satisfaction client est devenue un enjeu stratégique pour les syndics de copropriété, explique dans le communiqué de presse Samantha Domingues, directrice générale adjointe d'Opinion System. Dans cet univers taxé d'opacité, de nombreuses démarches ont été mises en œuvre pour donner une meilleure visibilité aux copropriétaires sur la réalité des prestations fournies. Le marché va vers toujours plus de transparence et depuis le 1er janvier 2022, les acteurs ont l'obligation d'envoyer aux copropriétaires une fiche indiquant leurs horaires d'ouverture, les coûts de ses prestations, les horaires et la durée sans surcoût des assemblées générales. »

Des décisions qui devraient sans doute améliorer dans le futur l'opinion des copropriétaires vis à vis de leur syndic.

Copropriété : la nouvelle astuce des syndics pour faire banquer les propriétaires