En raison de leur double statut, certains auto-entrepreneurs demandeurs d'emploi ou bénéficiaires du RSA n'ont pas reçu l'indemnité inflation de 100 euros distribuée entre décembre et janvier.

Distribuée en décembre pour les travailleurs indépendants et fin janvier pour les bénéficiaires des minima sociaux et les personnes inscrites à Pôle emploi, l'indemnité inflation de 100 euros n'a pas été perçue par tous les bénéficiaires. Selon le magazine Capital, un imbroglio administratif serait à l'origine de cette situation.

Contacté par nos confrères, le président de la Fédération nationale des auto-entrepreneurs (FNAE), Grégoire Leclercq, estime que cette situation découle d'un manque de communication entre les différents organismes concernés. Selon lui, ils seraient plusieurs milliers d'auto-entrepreneurs bénéficiaires du RSA ou étant inscrits à Pôle emploi à n'avoir toujours pas touché cette indemnité mise en place par le gouvernement pour renforcer le pouvoir d'achat des plus vulnérables.

Prime inflation : ces retraités vont devoir encore attendre avant de toucher les 100 euros

Les organismes se renvoient la balle

Selon les informations de Capital, c'est l'Urssaf qui, par défaut, verse l'indemnité inflation aux travailleurs indépendants, à condition qu'ils justifient d'un revenu d'activité inférieur à 2 000 euros net par mois en 2020. Concernant les auto-entrepreneurs, à cette condition s'ajoute un minimum de revenu de 900 euros net de chiffre d'affaires entre le 1er janvier et le 30 septembre 2021.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Or dans le cas des auto-entrepreneurs demandeurs d'emploi, Grégoire Leclercq déplore que l'Urssaf et Pôle emploi « se renvoient la balle pour éviter les doublons ». Au final, aucun ne verse l'indemnité. Quant aux auto-entrepreneurs bénéficiaires du RSA, leur situation serait « en cours d'arbitrage » selon les informations de Capital obtenues auprès de la Caisse nationale des allocations familiales. Une décision doit être prise au ministère quant au possible versement par la CAF. Le ministre des comptes publics Olivier Dussopt a récemment affirmé que cette somme sera versée « à tous ceux qui y ont droit ». Reste à savoir quand.

Réalisez jusqu'à 259 euros d'économies sur vos frais bancaires