Carte ou coffret cadeau : que faire quand ils sont (presque) périmés ?

Carte cadeau
© Andrey Popov - stock.adobe.com

Vous commencez à préparer Noël et un éclair traverse votre esprit : ce coffret cadeau, qu’on vous a offert l’an passé et que vous n’avez pas utilisé, va bientôt expirer ! Prolongation de durée, revente sur des sites spécialisés… Voici les solutions qui s’offrent à vous pour « sauver » vos cartes et coffrets cadeaux.

1 an : c’est la durée de validité de la plupart des cartes cadeaux et des coffrets d’expérience (type Smartbox ou Wonderbox) vendus en France. Et la période de validité débute généralement à la date d’achat. Si on vous a offert un tel présent à Noël l’année dernière et que vous ne l’avez pas encore utilisé, il y a donc fort à parier qu’il soit bientôt périmé. Que faire dans ce cas ?

Solution n°1 : l’utiliser avant le jour d’expiration (évidemment…)

Dans le cas d’une carte cadeau liée à un magasin précis (Fnac, Ikea, Nature et Découvertes…) ou de tickets cadeaux multi-enseignes (Illicado, Kadeos, TirGroupé, UpCadhoc, etc), vous devriez pouvoir trouver de quoi vous faire plaisir, même à la dernière minute. D’autant plus si la carte ou le bon cadeau est valable sur Internet et que vous n’avez pas besoin de vous déplacer en magasin. Si toutefois aucun produit ne trouve grâce à vos yeux, vous pouvez également choisir d’utiliser la carte ou le bon d’achat… pour financer le cadeau de Noël d’un de vos proches.

Solution n°2 : prolonger la validité du coffret cadeau

Dans le cas d’un coffret « expérience » (repas gastronomique, nuit d’hôtel insolite, week-end en amoureux en Europe, saut en parachute…), il peut être compliqué de se libérer dans le laps de temps imparti pour profiter du cadeau. Mais certaines marques ont prévu une option permettant de prolonger la date de validité du coffret. C’est le cas par exemple chez Smartbox : « L’échange gratuit illimité en ligne permet une utilisation simple et flexible du coffret cadeau », explique Angélique Folch, la responsable communication. « Au-delà de sa date de validité, le coffret peut être échangé ou renouvelé dans les 6 mois suivant sa date d’expiration ». Eviter la frustration et redorer l’image de ces box, voilà la stratégie de Smartbox Group : « Nous mettons tout en œuvre pour [que les bénéficiaires de nos coffrets cadeaux] puissent les utiliser, l’objectif étant notamment qu’ils en parlent autour d’eux, partagent ainsi la découverte de nouvelles activités, d’escapades… et aient envie d’en faire profiter leurs proches à leur tour ». Vérifiez donc dans la notice de votre coffret cadeau ou sur le site Internet de l’enseigne si une prolongation est possible et dans quelles conditions.

Pour les cartes cadeaux, nous n’avons trouvé aucune enseigne acceptant d’étendre la durée de validité au-delà du délai fixé lors de la vente.

Une carte valable plus d’un an, ça existe ?

Oui, mais c’est rare ! En France, la plupart des cartes cadeaux ont une durée de validité de 12 mois, là où elle est souvent de 3 ans chez nos voisins allemands. Certaines enseignes se distinguent toutefois avec une durée supérieure : 2 ans chez Decathlon et Intersport, 3 ans chez Zara, Primark, Promod et au Printemps, 5 ans chez H&M ou encore 10 ans chez Amazon !

Solution n°3 : demander à votre comité d’entreprise d’intervenir

Si le chèque cadeau périmé que vous avez en poche vous a été offert par votre comité d’entreprise (ou votre entreprise), il existe une petite chance de récupérer une partie du « butin ». Edenred par exemple (qui commercialise les tickets et cartes Kadeos) « s’engage à échanger les chèques cadeaux inutilisés et retournés […], jusqu’à l’expiration d’un délai de trois mois à compter de la date de fin de validité apparaissant sur les Chèques cadeaux ». Des frais seront déduits du montant retourné (15 euros HT ou 10% de la valeur selon la somme renvoyée) et vous ne pouvez effectuer le retour en direct (il faut passer par l’entité qui a acheté les tickets ou cartes cadeaux). Même chose chez Up (Cadhoc).

Solution n°4 : revendre le cadeau dont vous ne voulez pas

Si vous ne souhaitez pas utiliser votre carte cadeau ou votre coffret car vous préférez récupérer des espèces sonnantes et trébuchantes, vous pouvez éventuellement essayer de les revendre. Mais avec une date de péremption très proche, l’opération s’annonce un peu compliquée… Le site PlaceDesCartes.fr propose de vous racheter les cartes cadeaux dont vous ne voulez plus, moyennant une petite commission. Vous pouvez ainsi espérer par exemple toucher 73 euros en cédant une carte Ikea « chargée » à 100 euros. Mais le site impose que la carte en question soit encore valable au moins 2 mois pour vous la racheter.

Sur LeBonCoin ou sur Vinted (appli de revente en seconde main), vous pouvez également essayer de revendre votre carte ou votre bon cadeau en proposant une ristourne. Mais vous risquez de vous heurter au scepticisme des clients quant à la validité réelle du bon cadeau…

Pour les billets d’entrée dans des parcs d’attraction ou pour les spectacles, pas encore périmés, il est également possible de tenter une revente sur ZePass ou Viagogo. Sans garantie là non plus de trouver quelqu’un pour les racheter…

Partager cet article :

© MoneyVox / MR / Novembre 2019