Le géant de l'ameublement a accueilli plus de 1.000.000.000 de clients dans ses magasins au cours des 12 derniers mois. C'est près d'un habitant sur huit sur la Terre !

Vertigineux. Ikea vient d’annoncer que plus d'un milliard de personnes ont visité l'un de ses 433 magasins en seulement un an. Résultat, les ventes de l'ogre suédois ont dépassé la barre des 40 milliards d'euros, à l’issue de l'exercice clos le 31 août 2019. « Nous avons franchi un certain nombre d’étapes », euphémise le patron des franchises Ikea, interrogé par l’agence Bloomberg.

Et ce n’est pas fini puisque l’entreprise, présente déjà dans 50 pays, entend poursuivre son développement. De nouveaux magasins doivent bientôt ouvrir en Amérique latine, en Ukraine, en Nouvelle-Zélande, et aussi au Vietnam.

L'expansion s'intensifie en France

Ikea continue son expansion sur ses marchés de prédilection, comme la France où l'enseigne compte 34 magasins. Le plus grand (40 000 m2) se trouve près de Lyon, où ce nouvel établissement vient tout juste d’être inauguré. Dans le même temps, Ikea a décidé également d’investir le créneau de la proximité en ouvrant, début mai, son plus petit magasin, dans Paris intramuros. Situé dans le chic quartier de la Madeleine, il fait seulement 5.400 m2, quatre fois moins qu'un local normal.

Vos projets au meilleur taux grâce à notre comparatif des prêts conso

Et Ikea ne s’arrête pas là. Le groupe accélère sur la vente en ligne qui représente désormais 7% de son chiffre d’affaires dans le monde, mais aussi dans l’Hexagone. Ainsi, le géant de l’ameublement multiplie les points de retraits sur l’ensemble du territoire pour permettre aux clients, ayant passé commande sur Internet, de venir récupérer les articles les plus lourds. Le coût de ce service pour le client : 29 euros. Bien moins cher que les 59 euros, au minimum, pour une livraison à domicile.