Plan du site Rechercher

Finances publiques : pourquoi l'impôt à la source aggrave le déficit de la France

  • MoneyVox avec AFP
  • ,
Ministère des finances à Bercy
© VM / cBanque / Juin 2019

Le déficit budgétaire français s'est creusé de 28,8 milliards d'euros sur un an à la fin mai, a indiqué mardi Bercy, jugeant ce résultat « pas significatif » à ce stade de l'année en raison de la mise en place du prélèvement à la source.

Le déficit cumulé sur les cinq premiers mois de l'année s'élève à 83,9 milliards d'euros contre 55,1 milliards à la fin mai 2018, selon un communiqué du ministère des Comptes publics. Dans le détail, les dépenses du budget général atteignent 148,1 milliards d'euros contre 143 milliards un an plus tôt. Les prélèvements sur recettes se sont établis à 23 milliards contre 21,8 milliards au 31 mai 2018.

Les caisses de l'Etat destabilisées par l'impôt à la source

En face, les recettes du budget général, nettes des remboursements et dégrèvements, ont baissé à 109,8 milliards d'euros contre 132,6 milliards un an plus tôt, soit 21,2 milliards de recettes fiscales en moins. « Cette baisse s'explique principalement par la mise en œuvre du prélèvement à la source qui modifie le rythme infra-annuel des décaissements et des encaissements d'impôt sur le revenu », explique le ministère qui ajoute que les mois de février et de mai « correspondaient au recouvrement des deux premiers tiers provisionnels ».

Par ailleurs, les recettes nettes de TVA sont en baisse de 8,4 milliards du fait de transferts aux organismes de sécurité sociale inscrits dans le budget 2019, fait valoir Bercy.

Partager cet article :
Par la rédaction avec AFP

Reproduction interdite.

https://www.moneyvox.fr/actu/MoneyVox