Le groupe CM11-CIC, soit le CIC et 11 des 18 caisses régionales du Crédit Mutuel, a vu son bénéfice net baisser de 5,5% au premier semestre, pénalisé par une fiscalité alourdie malgré une meilleure activité.

De janvier à juin, le résultat net a atteint 1,2 milliard d'euros, tandis que le produit net bancaire (PNB, équivalent du chiffre d'affaires) progressait de 6,3%, à 6,6 milliards d'euros, selon un communiqué.

Le groupe met en avant les taxes dont il doit s'acquitter depuis le début de l'année, dont sa contribution au fonds de sauvetage européen des banques, et de nouvelles normes comptables pour justifier la hausse de 5,4% de ses frais de fonctionnement, à 4,1 milliards d'euros. En excluant ces éléments fiscaux, ses frais de gestion ont augmenté de 1,9%.

Dépôts bancaires en hausse

Au niveau commercial, l'encours des dépôts bancaires a augmenté de 6,3%, à 244,7 milliards d'euros, à un rythme supérieur à celui de l'encours des crédits (+5,2%, à 293,7 milliards d'euros). Par pôle d'activité, la banque de détail a vu son résultat net baisser de 5,8%, à 794 millions d'euros, malgré un PNB en hausse de 2,4%, à 4,8 milliards d'euros.

L'assurance a, en revanche, tiré son épingle du jeu : son résultat net a progressé de 10,5%, à 372 millions d'euros. Elle a profité d'une nouvelle gamme de produits en automobile et en habitation et de la bonne tenue de l'assurance-vie.

Économisez sur les frais et gagnez jusqu'à 400 € grâce à notre comparatif des assurances vie

Le résultat du CIC lui aussi en baisse

Au niveau du seul CIC, le résultat net comptable du semestre a reculé de 11,2%, à 616 millions d'euros, là encore en raison du poids accru de la fiscalité. Le produit net bancaire avait pourtant bondi de 10,3%, à 2,5 milliards d'euros, réalisé à 70% par la banque de détail.