Le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, a annoncé lundi une nouvelle loi pour l'été afin « d'accélérer la reprise qui est en cours » en apportant des mesures de simplification pour les PME et le numérique, tout en relançant les investissements privés.

« Il faut lancer des réformes d'ici l'été qui permettent de continuer à la fois le déverrouillage de l'économie française et d'accélérer la reprise qui est en cours », a déclaré le ministre à la presse, après avoir lancé la Semaine de l'industrie, à Beaune.

Relance de l'investissement privé

Cette loi Macron II a pour but d'apporter des « simplifications juridiques et réglementaires » pour les PME et les TPE. Elle doit aider les secteurs traditionnels « à tirer profit du numérique qui est un levier d'innovation et de montée en gamme », a-t-il précisé dans le TGV à son retour de Bourgogne, après avoir visité un site de l'opticien Atol, spécialisé dans les lunettes connectées. Le ministre souhaite aussi « consolider l'industrie française du numérique avec des mesures de simplification » qui seront mises sur la table d'ici l'été. Elles seront accompagnées de « mesures de relance de l'investissement privé », a-t-il précisé.

Frais bancaires : jusqu'à 223 € d'économies grâce à notre comparateur

Quant à la loi pour la croissance et l'activité, plus connue sous le nom de loi Macron, il souhaite accélérer sa mise en œuvre pour que « l'application se fasse au plus vite ». Elle doit être soumise en séance plénière au Sénat à partir du 7 avril. Face à la fronde de l'aile gauche de ses députés, le gouvernement avait dû recourir à l'article 49-3 de la constitution pour faire adopter en première lecture, le 19 février, le projet de loi Macron à l'Assemblée nationale.