Les assureurs mutualistes Matmut, Macif et Maif se retrouveront à Paris mardi soir pour une assemblée générale constitutive de leur future Société de groupe d'assurance mutuelle (Sgam) sorte de holding chapeautant les trois groupes.

L'assemblée sera suivie du premier conseil d'administration de la société. Selon La Tribune de lundi, le PDG de la Maif Roger Belot pourrait prendre la présidence tournante du nouvel ensemble pour deux ans, le président de la Macif, Gérard Andreck, et le PDG de la Matmut, Daniel Havis, occupant les postes de vice-présidents.

La Maif n'a pas souhaité commenter l'information.

Le mariage des trois groupes mutualistes avait été annoncé officiellement en mars. Les mutuelles Maaf, MMA et GMF se sont déjà dotées d'une structure de ce type, Covéa, qui permet la mise en commun de moyens, notamment les plateformes de gestion, chaque établissement conservant son identité propre, sa marque et ses sociétaires.

Un document remis aux instances représentatives du personnel, dont des informations ont filtré en septembre, a permis de préciser les contours du projet: y était évoquées la composition du conseil d'administration (quinze membres, cinq pour chaque assureur) et la nomination d'un directeur général.

Le document ciblait par ailleurs trois grands chantiers de mise en commun des moyens: la réassurance, l'assurance-vie et les achats.

Il décrivait aussi le principe de solidarité financière liant les trois membres. Celle-ci serait activée si l'un d'eux connaissait des problèmes de trésorerie ou s'il voyait sa marge de solvabilité (niveau de fonds propres disponibles rapportés au niveau de fonds propres réglementaires) tomber en deçà de 115%.

Des questions demeurent encore sur l'ampleur du partenariat qui sera noué entre Matmut, Macif et Maif. L'annonce faite en mars laissait présager un accord a minima mais le document remis aux représentants du personnel dessine un projet d'union plus poussé.

Néobanques : les offres les moins chères pour maîtriser votre budget

Alors que Maaf, MMA et GMF publient des comptes communs, disposent d'une plateforme unique de gestion de sinistres, d'une même structure de réassurance et ont mutualisé leur gestion d'actifs, aucune de ces options n'était envisagée en mars par les dirigeants de Macif, Maif et Matmut.

Les assureurs comptent à eux trois 9,2 milliards de chiffre d'affaires pour 10,3 millions de sociétaires, selon les données annuelles 2008.

Une conférence de presse commune est organisée à Paris mercredi à 9H00.