En novembre, la confiance des Français dans leur capacité d'épargne actuelle a très légèrement progressé, selon l’Insee. Mais si leur situation financière ne se détériore pas pour l’instant, ils ont par contre perdu confiance en leur capacité d’épargne future et pensent que la période n'est pas propice à la thésaurisation.

La confiance des ménages évolue peu en novembre 2013. L’indice de l’Insee (Institut national de la statistique et des études économiques) n’a perdu qu’un point par rapport à octobre. Il reste assez loin du plus bas historique enregistré en juin 2013 (1). Même statu quo pour l’opinion des Français sur leur situation financière passée (+1 point) et sur leur situation financière future, parfaitement stable.

Une capacité d'épargne qui pourrait diminuer

La donne est bien différente pour l’épargne. Certes, l’indice mesurant l’opinion que les Français ont de leur « capacité d’épargne actuelle » évolue peu (+1). Mais l’indice relatif à la « capacité d’épargne future » chute de 6 points, après avoir connu une nette amélioration en octobre.

Retraite : épargnez en payant moins d'impôts. 11 contrats comparés

L’évolution la plus flagrante du baromètre mensuel de l’Insee concerne l’opportunité d’épargner. Cet indice dégringole de 17 points en un mois. Il tombe ainsi à son plus bas niveau de l’année 2013, et sous la moyenne établie par l’Insee sur la période 1987-2012. Une donnée à mettre en perspective avec les dépenses de fin d’année ? En 2012, aucune chute n’avait été enregistrée en fin d’année, l’indice de novembre 2012 étant supérieur de 22 points à celui de novembre 2013.

(1) L’indice, calculé sur une base de 100, est descendu à 78 points en juin 2013, record historique depuis la création de l’indice en janvier 1987. Il se situe en novembre à 84 points.